En cas de régionalisation des pensions, les Bruxellois seraient gagnants

En cas de régionalisation des pensions, les Bruxellois seraient gagnants

En cas de régionalisation des pensions, c'est Bruxelles qui sortirait grande gagnante, ressort-il d'une étude de Benoît Bayenet et Maxime Fontaine (ULB), relayée samedi par L'Echo. Lorsque la problématique est abordée sous l'angle des dépenses, l'avantage va à Bruxelles. Ces dépensent se chiffrent à 42,5 milliards en 2018 à l'échelle du pays.

Répartis entre les territoires, cela donne 26,3 milliards d'euros pour la Région flamande, 13,5 milliards en Région wallonne et 2,7 milliards en Région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles, qui compte nettement moins de pensionnés, dépense 6,3% du montant alors que la Région représente 10,5% de la population du pays. Du point de vue des recettes, l'avantage va à la Flandre. Maxime Fontaine et Benoît Bayenet ont retenu les proportions de cotisations perçues sur base régionale et les ont appliquées au total des versements de pensions en 2018 (42,5 milliards). C'est la Flandre qui se taille la part du lion (65,4%, soit 37,7 milliards) mais cette part est en diminution à l'avantage de Bruxelles depuis 2006.

A lire aussi

Anderlecht: l'adolescent fauché par une voiture alors qu'il promenait son chien est décédé

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?