La Région wallonne veut 4000 Km de haies en plus: les demandes de subsides explosent

Autour des maisons et des jardins, une haie est installée le plus souvent pour clôturer, séparer des espaces ou protéger des regards indiscrets. La région Wallonne a enregistré une hausse de 40% des demandes de subsides pour la plantation de ce type d’arbuste. D’ici 4 ans, 4000 km devront être planté en Wallonie. Reportage chez un pépiniériste d’Ottignies Louvain La Neuve.

Il est sans aucun doute un des arbustes les plus vendus en ce moment. "On peut vous proposer du charme, du hêtre, des noisetiers", égrène Dominique De Witte, pépiniériste à Louvain-la-neuve.

Qu'elles soient libres, taillées ou brise-vents, les haies sont partout dans la pépinière de Dominique. Et elles ont toutes la cote en ce début d'année. "On s'est rendu compte qu'on avait une augmentation de 10 à 15% de demandes de haies et de haies variées", indique-t-il.

D’ici 2024, le gouvernement wallon souhaite en planter l’équivalent d’1 mètre par habitant. Soit près de 4000 km sur le territoire wallon. 
Écoles, entreprises, citoyens, associations, communes... les demandes de subsides ont fortement augmenté. +40% ces 6 derniers mois.

"Ça correspond à un accroissement de 10% des haies actuellement présente en Wallonie. Mais je pense qu'il faut qu'on ait de l'ambition pour la nature et la biodiversité", déclare Celine Tellier, ministre de l’Environnement.

La haie permet d’améliorer la biodiversité et lutte contre l'érosion des sols, donc les inondations. Mais pas question de planter n'importe quoi.

"Les gens demandent de plus en plus, non pas des murs végétaux, mais des haies qui soient favorables à la biodiversité parce qu'ils veulent avoir des oiseaux, des papillons, des petits rongeurs, de la vie sauvage dans leur jardin",  raconte Dominique De Witte.

L’hiver est la bonne période pour planter des haies dans son jardin. Au moins jusqu’en avril.

Samuel Ledoux, Michael Menten et Benjamin Vankelst.

A lire aussi

Harcèlement scolaire: cette école de Châtelet organise un atelier pour lutter contre le phénomène Saint-Valentin: savez-vous d'où viennent les roses que vous comptez offrir? L'Etat rachète l'intégralité de la Sabca pour 74,5 millions: qu'est-ce qui va changer pour les 1.000 emplois? Les syndicats de GSK au gouvernement wallon : "Nous craignons que cela ne soit qu’une première vague de licenciements..."

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?