Paul Magnette réagit au front flamand de Bart De Wever: "On ne va jamais se laisser entrainer sur cette pente-là" (vidéo)

À la sortie du bureau du parti, Paul Magnette a réagi au front flamand proposé par de Bart De Wever. "Je ne suis pas surpris par l'attitude de monsieur De Wever. Le but de la N-VA est toujours d'essayer de former des fronts et de diviser les Belges. On ne va jamais se laisser entrainer sur cette pente-là. Si on a dit non à la N-VA, ce n'est pas par hasard, c'est parce qu'on sait très bien ce que cherche la N-VA: former des fronts et diviser le pays" a dit le président du PS.

Le PS prend acte de la démission de M. Geens (CD&V) de sa mission royale, même s'il la regrette. "Ce n'est pas parce que c'est impossible entre le PS et la N-VA que Koen Geens ne pouvait pas explorer d'autres solutions", a fait remarquer le président socialiste. Dimanche, M. Geens a insisté sur l'importance que le CD&V accordait aux dossiers communautaires. Lundi matin, lors de son arrivée au Bureau du PS, l'ex-ministre-président Charles Picqué a souligné que l'"opinion publique francophone" devait "se préparer à un nouveau round institutionnel".

M. Magnette ne s'est pas avancé aussi loin. "On peut se rendre compte que la Belgique ne fonctionne pas bien", a-t-il reconnu. Mais, actuellement, il n'y a ni déclaration de révision de la Constitution, ni majorité des deux tiers qui permette de mener une réforme de l'Etat, a-t-il précisé. A ses yeux, il s'agit pour le moment d'une "question théorique" même si une réflexion à plus long terme doit être menée. "D'ici 2024, il faudra réfléchir à rendre le fonctionnement de la Belgique plus efficace", a-t-il souligné.

A lire aussi

Le MR est-il prêt à repartir dans un gouvernement avec la N-VA comme il y a 5 ans? Voici la réponse Crise politique: Bart De Wever appelle les partis flamands à former "UN FRONT FLAMAND" Crise politique: le socialiste Charles Picqué prévient les francophones de se préparer à une future réforme du pays (vidéo) Le CD&V refuse de porter le chapeau et continue de vouloir un gouvernement avec la N-VA Les présidents de partis se succèdent au palais royal: "Ce qu'il faut à ce pays, c'est un gouvernement stable" "SABOTEUR DU SYSTÈME": de plus en plus aligné avec la N-VA, le CD&V critique durement Paul Magnette Sabine Laruelle (MR) et Patrick Dewael (Open VLD) chargés de mission par le Roi: tout ce qu'il faut savoir

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?