Le patron du "café Lequet" dérape à Liège: entre chants et saluts nazis en plein repas

Le patron du "café Lequet" dérape à Liège: entre chants et saluts nazis en plein repas

"Le repas familial s'est terminé en bagarre. Un patron complètement saoul qui insulte la clientèle", nous écrit Maxime via le bouton orange Alertez-nous. C'est un dimanche en famille dont se serait bien passé Maxime. Il s'est rendu au café "Chez Lequet" à Liège ce dimanche. L'établissement, véritable institution dans la région, a récemment changé de patron. Maxime y a vécu une ambiance nauséabonde ce dimanche: "Homophobie, chanson nazie à fond et signes nazis à l’appui. Insultes la clientèle de "sale nè**!", "Tarlouze", et j'en passe ..." (…) Nos enfants de 8 et 11 ans étaient en panique et en pleurs". Une situation que regrette Maxime: "Triste fin pour une bonne maison. Une adresse que nous fréquentons depuis des années."

L'ambiance décrite par Maxime l'est également par d'autres personnes sur les réseaux sociaux

Le nouveau patron de "Chez Lequet", Marc De Bruyn, assume les faits chez nos confrères de la RTBF: "On a mis des chansons flamandes depuis Youtube et en voyant certaines photos on a vu que c’était des chants de la Wehrmacht. On ne l’a pas fait exprès. On a rigolé un coup avec ça, même chose pour les saluts. Il y a plus grave que ça. On a fait les cons. J’avais bu un coup mais j’assume. Je ne suis pas nazi. Je suis blanc-bleu-belge", explique-t-il.

A lire aussi

Plusieurs coups de feu tirés à Liège début février: avez-vous été témoin de cette tentative d'assassinat? Enquête pour incitation à la haine au sein du café Lequet à Liège: la police lance un appel à témoins

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?