Il avait agressé Valentin Vermeesch un an avant sa mort: "Je n'ai rien pu faire pour protéger mon ami"

Il avait agressé Valentin Vermeesch un an avant sa mort: "Je n'ai rien pu faire pour protéger mon ami"

Philippe C. a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Huy pour des faits de séquestration et traitement inhumain perpétrés sur Valentin Vermeesch le 9 janvier 2016. Les faits avaient été commis dans un appartement à Huy avec Alexandre Hart, qui a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité l'an dernier pour l'assassinat de Valentin.

Photo d'Alexandre Hart

belgaimage-149969688-full

Philippe C. aurait ligoté Valentin Vermeesch, avant de le frapper et de lui tirer dessus avec un fusil à billes. La scène avait été filmée. Le propriétaire de l'appartement dans lequel les faits se sont produits et qui était absent ce jour-là, a reconnu Philippe C. sur les images.

Alexandre m'a menacé  

La vidéo montre la victime suppliant son assaillant d'arrêter de lui tirer dessus. Alexandre Hart aurait finalement libéré Valentin après que ce dernier eut mangé à même le sol. Des objets tels qu'un haut-parleur, un GSM et une casquette auraient par ailleurs été volés. Une plainte avait été déposée par la victime à l'encontre du prévenu. Philippe C. a réfuté les faits jeudi. "Alexandre m'a menacé avec un couteau après m'avoir frappé avec un casque de moto et je n'ai rien pu faire pour protéger mon ami", a-t-il affirmé.

Le comportement "manipulateur" d'Alexandre mis en cause

Valentin avait pourtant, lors du dépôt de sa plainte, désigné Philippe comme l'auteur des sévices subis. La version du prévenu contredit également celles d'Alexandre et du propriétaire de l'appartement ayant vu la vidéo. Le parquet a requis 18 mois d'emprisonnement avec sursis. Me Wilmotte, conseil de la partie civile, a demandé un euro à titre provisionnel pour les parents de Valentin. La défense a quant à elle rappelé la personnalité d'Alexandre Hart et la mainmise exercée sur Valentin. "Lors des assises de Liège, le comportement manipulateur d'Alexandre Hart a été démontré. Il est donc possible qu'il ait utilisé son pouvoir de persuasion sur la victime à l'époque." L'avocat a plaidé une peine de travail ou un sursis total.

Le jugement sera rendu le 19 mars prochain. Dans la nuit du 26 au 27 mars 2017, Valentin Vermeesch avait été tué à Statte, à Huy. Le jeune homme, âgé de 18 ans et souffrant d'un léger handicap mental, avait subi une longue scène de violences et de tortures avant d'être précipité vivant dans la Meuse, où il s'était noyé. Son cadavre avait été retrouvé le 14 avril 2017 alors qu'il avait les mains menottées dans le dos. Cinq jeunes ont été reconnus coupables d'assassinat en juin dernier par le jury de la cour d'assises de Liège. Deux, dont Alexandre Hart, ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité.  

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?