Restaurants et cafés fermés jusqu'au 3 avril: "Une catastrophe pour le secteur horeca", estime son vice-président

Restaurants et cafés fermés jusqu'au 3 avril: "Une catastrophe pour le secteur horeca", estime son vice-président

Les autorités fédérales ont ordonné jeudi soir la fermeture des restaurants de samedi jusqu'au 3 avril, "une véritable catastrophe" pour le secteur, a commenté Philippe Trinne, vice-président de la fédération horeca Bruxelles.

"Il s'agit de mesures exceptionnelles, extrêmement dures, mais probablement nécessaires face à la pandémie mondiale", reconnaît M. Trinne. "Les autorités ont un tas de données sur la santé que nous n'avons pas." Les prochaines semaines risquent d'être très compliquées pour les 186.000 salariés et 60.000 patrons de commerces horeca dans toute la Belgique. "On espère en tout cas que cela servira à quelque chose", soupire Philippe Trinne.

C'est comme si on ne donnait plus à manger du tout à quelqu'un qui avait déjà faim

Le secteur était déjà mal en point avant cette mesure drastique, en raison de la propagation de l'épidémie de coronavirus. "Depuis lundi, 50% à 80% des réservations dans les restaurants sont annulées. La semaine dernière, le chiffre se situait entre 30% et 50%", déplore Philippe Trine, vice-président de la fédération Horeca Bruxelles. Ce soir, après l'annonce faite par le gouvernement, "c'est comme si on ne donnait plus à manger du tout à quelqu'un qui avait déjà faim", illustre Philippe Trinne.

Outre les dégâts sur la santé financière à long terme des commerces, avec des faillites probables, les pertes de nourriture vont être importantes en raison de la fermeture quasi immédiate. Le responsable attend maintenant un soutien des pouvoirs publics.

"Nous avons déjà eu un contact avec le ministre Denis Ducarme (ministre des Classes moyennes, des PME et des Indépendants, NDLR)", a-t-il précisé.

La fédération flamande de l'horeca a, de son côté, appelé le gouvernement à mettre sur pied un fond d'urgence pour l'horeca. Elle demande également une suspension des taxes terrasse et tourisme pour l'année 2020.

Agence Belga

A lire aussi

Les établissements de Jean-François et Maxime bondés: de nombreux Belges sont sortis une dernière fois avant les mesures contre le coronavirus 300 fêtards organisent une rave party à Tenneville malgré les interdictions liées au coronavirus Déconfinement: la réouverture de l'horeca risque de ne pas être rentable pour de nombreux commerçants

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?