Dernière soirée avant la "fin du monde": "Cela aura un impact négatif sur l'évolution de l'épidémie"

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Le professeur et porte-parole interfédéral Covid-19 Emmanuel André s'est exprimé à l'occasion d'une conférence de presse du centre de crise ce samedi matin, pour donner un état de l'évolution de l'épidémie de coronavirus en Belgique et des différentes mesures mises en place.

Vendredi soir, de nombreuses personnes ont tenu à faire la fête "une dernière fois" dans les cafés et restaurants des grandes villes du pays avant que ceux-ci ne soient contraints de fermer leurs portes jusqu'au 3 avril, conformément aux mesures fédérales prises pour freiner la propagation du coronavirus dans notre pays. "C’est la dernière soirée avant la fin du monde. Il est important de la célébrer comme il se doit", indiquait par exemple une personne à la sortie d'un établissement à Liège, vendredi soir. Pour le professeur et porte-parole interfédéral Covid-19 Emmanuel André, il ne s'agissait pas d'une bonne idée... 

"Ce n'est pas quelque chose que nous voulons voir"

"Dans plusieurs villes du pays, certaines fêtes se sont organisées hier soir, ce n'est pas quelque chose que nous voulons voir car cela aura un impact négatif sur l'évolution de l'épidémie et sur le travail intense qui est réalisé au quotidien et qui sera de plus en plus chargé chaque jour, par les médecins, les infirmiers et tout le système qui se met en place. Donc nous demandons avec insistance que ce type d'événements sociaux cesse", a-t-il déclaré à l'occasion d'une conférence de presse du centre de crise ce samedi matin.

"Ces personnes doivent particulièrement limiter leurs contacts dans les prochains jours"

Les mesures fortes mises en place sont nécessaires pour éviter les rassemblements et ainsi endiguer la propagation du virus, martèlent les autorités. Les personnes qui ont participé à des fêtes vendredi soir, en prélude à la fermeture des bars, ont eu un comportement "exactement contraire" à ce qu'il convient de faire, "irresponsable", ont fustigé les porte-parole des autorités. "Ces personnes doivent particulièrement limiter leurs contacts dans les prochains jours", ont-il ajouté. Les autorités déplorent également la précipitation dans les supermarchés. Elles invitent la population à attendre quelques jours avant d'aller calmement faire ses courses.

RTL INFO

A lire aussi

Coronavirus - "C’est la dernière soirée avant la fin du monde": les bars et restaurants pris d'assaut Coronavirus: les femmes enceintes et très jeunes enfants ne sont plus considérés comme à risque Coronavirus: des "super-contaminateurs" existent-ils vraiment ? Maggie De Block appelle la population à ne pas organiser de fêtes: "Chacun doit prendre ses responsabilités"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?