Coronavirus en Belgique: les salons de coiffure devront fermer à Bastogne dès lundi

Coronavirus en Belgique: les salons de coiffure devront fermer à Bastogne dès lundi

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique a poussé le gouvernement à prendre différentes mesures pour éviter la propagation du virus. Celle de fermer les salons de coiffure n'en a jusqu'à présent pas fait partie.

Le bourgmestre de Bastogne, Benoît Lutgen, a toutefois pris dimanche un arrêté visant à ordonner la fermeture des salons de coiffure situé sur le territoire communal dès lundi 12h00, annonce la ville de Bastogne dans un communiqué

"Suite notamment à la décision prise le 15 mars dernier par le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg de fermer les salons de coiffure, nous avons constaté une circulation de la clientèle du Grand-Duché de Luxembourg vers les salons de coiffure belges, singulièrement dans les communes limitrophes comme celle de Bastogne", explique la ville.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos liées au coronavirus en Belgique

En Belgique, les mesures fédérales précisent cependant que les salons de coiffure peuvent rester ouverts moyennant respect de certaines mesures nécessaires, notamment le respect des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne. Or dans la pratique, le respect de cette distance est physiquement impossible dans la cas des coiffeurs. L'Union des coiffeurs de Belgique et la Fédération nationale des coiffeurs de Belgique demandent d'ailleurs au gouvernement de considérer leur activité comme du commerce et donc de procéder à la fermeture de tous les salons de coiffure. "La commune de Bastogne a aussi été informée d'abus et du non-respect par certains des distances permettant l'exception émise par le gouvernement fédéral. Il revient actuellement aux forces de police de vérifier dans chaque salon de coiffure que les mesures de distanciation sociale imposées sont bien appliquées", souligne encore le communiqué précisant que le bourgmestre bastognard considère que les forces de police doivent pleinement être mobilisées pour pouvoir répondre à l'essentiel de leurs autres nombreuses missions et non pour passer leur temps à vérifier ces consignes dans les salons de coiffure.

"Bien sûr, cette activité fait partie du bien-être. Toutefois, elle n'est en rien vitale ni stratégique pour assurer le quotidien strictement nécessaire", conclut la ville.

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir la maladie Covid-19

Agence Belga

A lire aussi

Coronavirus en Italie: malgré un bilan terrible, une petite lueur d'espoir Coronavirus dans le Luxembourg: la Foire de Libramont est officiellement annulée

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?