Première audience dans le procès intenté par Meghan Markle à un tabloïd britannique

Première audience dans le procès intenté par Meghan Markle à un tabloïd britannique

La défense d'un tabloïd britannique poursuivi par Meghan Markle, l'épouse du prince Harry, a nié vendredi au cours d'une audience préliminaire avoir atteint à sa vie privée en publiant des extraits d'une lettre à son père.

La duchesse de Sussex reproche à Associated Neswpapers, la société éditrice du Daily Mail, d'avoir fait paraître dans la version dominicale de ce quotidien, le Mail on Sunday, et sur son site internet des passages d'une missive envoyée à Thomas Markle, en août 2018.

L'audience s'est déroulée à la Haute Cour de Londres, en présence du juge, mais avec des avocats intervenant uniquement par écrans interposés, en raison des restrictions liées à la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus.

L'avocat de la défense Anthony White a rejeté certaines accusations portées par l'ancienne actrice américaine, selon qui les journalistes avaient "manipulé et exploité" son père "vulnérable" avant la publication des extraits de la lettre.

Associated Newspapers dément aussi avoir violé la vie privée de la duchesse de 38 ans en publiant sa missive, ainsi qu'avoir modifié cette dernière pour en changer le sens. Anthony White a assuré que les journaux n'avaient pas "agi malhonnêtement" en résumant ou en diffusant des parties de la correspondance, affirmant qu'il s'agissait d'une pratique journalistique courante.

Ce procès constitue une action judiciaire distincte de la plainte du prince Harry, sixième dans l'ordre de succession au trône britannique, à l'encontre d'autres groupes de presse, qu'il accuse d'avoir intercepté des messages vocaux privés.

Désormais installé en Californie, le prince de 35 ans a dénoncé à de multiples reprises la pression impitoyable des médias sur son couple et en a fait la raison principale de sa mise en retrait de la famille royale, annoncée en janvier et effective depuis début avril.

"J'ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes", avait-il confié à l'automne dernier, parlant de Diana, qui est morte le 31 août 1997 dans un accident de voiture à Paris, poursuivie par des paparazzi à moto.

Le Daily Mail fait partie des quatre tabloïds britanniques que le couple royal a annoncé boycotter lundi, les accusant de publier des articles "déformés, faux et envahissants au-delà de la raison".

AFP

A lire aussi

Meghan Markle à ses amies: "Kate Middleton bénéficiait d'un traitement privilégié de la part de la famille royale"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?