Le prince Laurent touché par le coronavirus : "Je me bats pour ma femme et mes enfants"

Déjà affaiblie par une maladie dont son époux ne dit pas le nom, la princesse Claire a contracté le coronavirus au mois du mars. C’est ce que Laurent a confié dans les pages de Het Nieuwsblad. Amélie Schildt l’a contacté par téléphone. Il raconte la tempête traversée par sa famille.

"Il y a six mois, mon épouse Claire est tombée très malade". La princesse a été prise en charge à temps. Si elle a pu être soignée au mieux, le prince explique qu’un autre problème s’est vite posé : "Comme le prévoit la loi sur la dotation, nous n’avons pas droit à la sécurité sociale, parce que nous ne travaillons pas. C’est pour cela que je me bats pour récupérer mon outil de travail".

Le prince fait référence à son ancienne asbl Global Sustainable Development Trust avec laquelle il a eu bien des déboires en Libye, où il avait initié un projet de reforestation en 2008. L’état libyen avait été condamné par la suite à verser 50 millions d’euros au prince. Il se bat pour relancer son asbl. "Si je me bats pour reprendre ce travail, c’est en partie parce qu’alors, je pourrai bénéficier à nouveau d’une couverture sociale. C’est pour ma femme et pour mes enfants que je me bats", déclare le prince à Amélie Schildt. Dans ce combat, il peut compter sur l’aide du cabinet de son frère le roi Philippe, qui l’aide dans les démarches à entreprendre pour son asbl.

C'est une injustice, mais surtout une violation des droits fondamentaux

Au sujet de la loi sur la dotation qui ne lui permet pas d’avoir droit à la sécurité sociale : "J’en avais parlé à l’époque au premier Ministre Charles Michel, j’avais essayé de le sensibiliser sur ce point, en vain".

Au téléphone, le prince Laurent est pris régulièrement d’une mauvaise toux. "Mais ça n’est pas le coronavirus", rassure-t-il. "Je souffre d’une toux chronique".

Claire, elle, a été infectée au mois de mars, malgré toutes les précautions prises par la famille confinée. Elle n’est pas complètement rétablie mais son état serait désormais plus rassurant. Le prince Laurent ne cache pas ses appréhensions pour l’avenir, vu sa santé fragile, et celle de son épouse.

Laurent Arnauts, avocat du Prince Laurent, a réagi lors du RTLINFO 19 heures: "Si le prince venait à contracter le coronavirus dans les jours ou les semaines qui viennent, c'est toujours possible, et succomber à ce virus, il partirait malheureusement en sachant que sa famille n'est pas couverte par une sécurité sociale. Elle n'a pas son avenir au minimum assuré par une pension du conjoint survivant ( ...) "C'est une injustice, mais surtout une violation des droits fondamentaux qui valent pour tous les citoyens belges.  C'est une violation aussi du principe d'égalité. C'est une famille qui aspire à être traitée comme n'importe quelle famille de citoyens de ce pays."  

RTL INFO

A lire aussi

Coronavirus: la famille du prince Laurent touchée par la maladie et placée en isolement forcé Déconfinement: à quand le retour des compétitions sportives AVEC PUBLIC? Un plan serait prêt Coronavirus en Belgique: Seneffe organise un marché en faisant jouer une exception Ecole et confinement: "Aucune nouvelle matière pour les 5es secondaires avant septembre?", s'inquiète Pascal, un papa d'élève Coronavirus en Belgique: le roi Philippe relève un DÉFI (photos) Le Roi Philippe a rendu visite aux policiers de Namur

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?