Les élèves vont-ils recevoir de nouveaux apprentissages? Caroline Désir explique les objectifs de la reprise des cours

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Ce lundi, après deux mois de confinement, de nombreux élèves se sont assis derrière leurs pupitres, masques sur le visage, même pendant les cours. C'est la reprise pour la plupart des 6e primaires, et 6e et 7e secondaires, en Fédération Wallonie-Bruxelles. La rentrée concerne ainsi 120.000 élèves (sur 900.000).

Ce que vont découvrir les enseignants, c’est notamment l’état d’esprit des élèves, comment ils ont vécu le confinement, voir s’ils sont traumatisés ou pas. S’ils se sont appropriés les gestes barrières. "L’école doit aussi servir à ça ?", a demandé notre journaliste Fabrice Grosfilley à Caroline Désir, la ministre de l'enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles.

"Oui d’ailleurs, on a demandé aux CPMS (centre de prévention). Je pense qu’il faut réserver un temps à la parole après deux mois de confinement. Les élèves ont certainement des choses à dire. Notamment sur la manière de reprendre l’école. Il y aura certainement des groupes de parole en classe ce lundi", a-t-elle indiqué.

Cette reprise va-t-elle permettre de lancer de nouveaux apprentissages ?

"Partiellement, car on est à la fin de l’année. Ce n’est pas le seul objectif. On a visé des années diplômantes ou orientantes, donc cela a du sens de boucler le cycle. C’est avant tout le lien social qu’on veut rétablir. Cela nous semble important, principalement pour les élèves de dernière année", a conclu Caroline Désir.

> Déconfinement: LA PHASE 2 EN DIRECT

RTL INFO

A lire aussi

Coronavirus: près de 90.000 décès aux Etats-Unis, moins de restrictions en Europe Coronavirus - BILAN MONDIAL: cafés et restaurants rouvrent en Italie et au Danemark Coronavirus - Alcool frelaté au Mexique: 138 morts depuis le début de la pandémie Coronavirus: les Espagnols ont applaudi le personnel soignant une dernière fois, voici pourquoi Déconfinement - Phase 2: une école peut-elle refuser des enfants en garderie? Brigitte, coiffeuse à Auderghem, "excitée" à l'idée de rouvrir ses portes: "Les clients nous ont fort manqué" (vidéo) Alors que le redoublement doit être "exceptionnel" cette année, de nombreux recours seraient introduits par les parents d'élèves

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?