Coronavirus en Belgique: le secteur immobilier repart sur les chapeaux de roue, mais cela ne va pas durer... (vidéo)

La crise sanitaire a fait souffrir le secteur immobilier. Les ventes de nouvelles habitations ont diminué de 47% durant le confinement. Une situation qui semble rapidement changer depuis que les visites sont à nouveau autorisées. Depuis une semaine, les agences enregistrent des chiffres records.

Constance et Jean-Marc cherchent à investir. Avec le confinement, leur projet d'achat a été mis sur pause. Mais depuis une semaine, ils multiplient les visites.

"Nous avons eu la chance de vendre une maison une semaine avant le confinement et c'est vrai qu'on s'était dit qu'on visiterait qu'une fois vendu et là on a été stoppé net par le confinement", ont-ils confié à nos journalistes Mélanie Renda et Guillaume Wils.

Depuis le 11 mai, le secteur immobilier a repris ses activités. Certaines agences ont même battu des records de visites. 700 visites en une semaine, au lieu de 300 habituellement pour l'agence dans laquelle travaille Véronique Dugait, agent immobilier. "Les visites s'enchaînaient, on travaillait entre 10 à 12h par jour. Les clients étaient dans les starting-blocks et attendaient la reprise avec beaucoup impatience".

Une demande en hausse, qui se confirme sur les sites de vente en ligne. 40% de trafic en plus la semaine dernière pour le site d'Immoweb et 20% d'annonces supplémentaire. Des chiffres prometteurs pour le secteur qui doute tout de même de l'avenir. "Le taux de confiance tant des investisseurs que des consommateurs a fortement baissé. Et il nous apparaît qu'au mois de septembre, on va le ressentir", a indiqué Patrice Dresse, directeur général de la Fédération des Entrepreneurs Généraux de la Construction.

Avec le confinement, les agences immobilières constatent que les critères de recherche ont changé. Notamment, la présence presque obligatoire d'un balcon ou d'un petit jardin. "Et un petit peu d'espace pour pouvoir prévoir des zones de télétravail", a précisé Denis Latour, administrateur-délégué de l'agence Latour & Petit.

Pour le moment, la crise de coronavirus n’a pas eu d’impact sur les prix de l’immobilier. Selon les experts ces prix devraient rester stables pour les mois qui viennent.

RTLinfo avec Mélanie Renda et Guillaume Wils

A lire aussi

Coronavirus en Belgique: pourrons-nous quitter le pays cet été pour aller en vacances, et où? Moins indemnisés qu'en Flandre, les cafetiers francophones intentent une action en justice contre les régions wallonne et bruxelloise Coronavirus: est-ce raisonnable d'organiser des camps scouts et stages d'été? La réponse d'Yves Van Laethem Les visites à l'hôpital pourront reprendre le 2 juin: "Maman sera morte d'ici là", craint Nicolas Les commerçants constatent un relâchement des comportements dans les magasins: "Ils viennent juste pour se promener" La crise du coronavirus et le confinement ont-ils eu un impact sur le marché de l'immobilier?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?