Les maisons de repos wallonnes poursuivent le déconfinement: voici ce qui change lundi prochain

Les maisons de repos wallonnes poursuivent le déconfinement: voici ce qui change lundi prochain

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

"Plus de liberté, d'activités, de visites des proches tout en veillant à protéger les personnes du virus", résume la ministre responsable, Christie Morreale.

Le déconfinement se poursuit dans les maisons de repos wallonnes, durement touchées par la crise du coronavirus.

Dès lundi prochain, la règle de la visite unique hebdomadaire, pour une durée maximum de 30 minutes, sera levée, après concertation, entre autres, avec les représentants des travailleurs. Et pour le 1er juillet au plus tard, la vie communautaire pourra reprendre, la collectivité devenant la "bulle élargie" évoquée par le Conseil national de sécurité du 3 juin dernier, selon une circulaire envoyée ce jeudi par la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Au plus tard à partir du 1er juillet 2020, les activités réuniront une population plus importante et pourront mélanger les résidents au-delà de leur unité, étage, quartier, lieu de vie, etc., excepté pour les cas de covid possibles ou testés positifs et toujours en isolement, précise le texte qui insiste toutefois sur le maintien de strictes mesures d'hygiène et des règles de distanciation. "Les résidents qui le souhaitent doivent être encouragés à se rendre visite et se rencontrer dans les chambres ou dans les lieux de vie et ce même en dehors des activités organisées", poursuit la circulaire.

Les résidents pourront également sortir de l'établissement pour retourner en famille quelques heures, faire des courses, se balader ou encore aller au restaurant, à condition de porter un masque chirurgical mis à leur disposition par l'établissement.

Par ailleurs, les visites des prestataires extérieurs (kinés, coiffeuses, pédicures, psychologues, etc.) mais aussi des bénévoles pourront reprendre selon le mode de fonctionnement habituel de la maison de repos.

Enfin, le texte prévoit la création d'une cellule de déconfinement au sein de chaque établissement ainsi que la mise en place, pour une durée de trois mois, d'un stock stratégique d'équipements de protection pour le personnel (gel hydroalcoolique, serviettes jetables, masques chirurgicaux/FFP2, gants, blouses, paires de lunettes ou visières, etc.) afin de faire face à un éventuel rebond de l'épidémie ou de développement de foyers épidémiques dans les établissements.

"Cette circulaire vise un retour vers plus de liberté, d'activités, de visites des proches tout en veillant à protéger les personnes du virus, en prévoyant une organisation précise du déconfinement, des mesures d'hygiène strictes et un stock d'équipement minimum dans chacune des maisons de repos", a commenté la ministre Morreale.

BELGA

A lire aussi

Kate et William jouent au Bingo avec les résidents d'une maison de repos Coronavirus en Belgique: des élèves sourds et aveugles font une très belle surprise à des pensionnaires de maison de repos "Elle a écrit S.O.S avec son rouge à lèvre sur les fenêtres": Jeanine, 89 ans, souffre du confinement en maison de repos Les règles de confinements assouplies dans cette maison de repos d'Hestal: "Les portes sont ouvertes, tout est bien" "Je ne veux pas être considéré comme un tueur": inquiet par la défiance de la population, ce policier belge lance un appel au calme Déconfinement: à quoi les Belges dépensent-ils leur argent? Comment réagir face à un rebond dans les maisons de repos en Wallonie ? La ministre de la santé dévoile un PLAN de 13 mesures

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?