De nombreux Belges avouent ne pas respecter le principe de bulles: comment expliquer ce relâchement?

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Pour éviter une reprise de l'épidémie de coronavirus, il faut toujours respecter les conseils sanitaires. Visiblement, il est important de le rappeler puisque, selon une étude de Sciensano, l'institut de santé publique, 40% des personnes interrogées reconnaissent ne pas respecter le principe de bulles par exemple.

Depuis 15 jours, un traiteur à Dour confie travailler sans relâche. Il prépare des banquets et des commandes pour jusqu’à 35 personnes. "De plus en plus de réceptions qui se donnent avec de plus en plus de gens, même parfois un peu au-delà des normes recommandées", révèle Philippe Leblanc.

Les Belges seraient-ils en train de se relâcher ? Selon la dernière enquête de Sciensano, 40% de la population dit ne pas respecter la bulle sociale. Les jeunes seraient les plus laxistes: 64% des 18-24 ans avouent ne pas suivre les règles mises en place. "Le réseau d’un jeune est fortement constitué de ce que l’on appelle des liens faibles, donc des personnes extérieures à la famille et donc qui sont elles-mêmes connectées à d’autres gens extérieurs à la famille. Ce n’est donc pas du tout les mêmes raisons. Les personnes âgées ont des réseaux plus centrés sur la famille. C’est donc plus facile de respecter des bulles sociales quand votre réseau est familial que quand votre réseau est essentiellement extra-familial", souligne Vincent Lorant, professeur de sociologie de la santé à l’Université catholique de Louvain.

Trois autres facteurs

Selon ce professeur, trois autres facteurs peuvent expliquer le relâchement de nos comportements: le déclin de la maladie, le fait que les règles évoluent constamment sans qu’on ait le temps de les assimiler et enfin la gestion de la crise beaucoup critiquée depuis le début de l’épidémie.

"La population belge a une confiance plus faible dans les autorités publiques que ce que l’on peut trouver dans d’autres pays européens, typiquement les pays nordiques. Et la confiance c’est un déterminant de l’adoption de ces règles. Si vous avez confiance dans vos autorités, vous respecterez les propositions ou les règles fixées. Et l’inverse si vous avez moins confiance", analyse le sociologue.

Cela fait plusieurs semaines que le déconfinement s’accélère avec comme effet un certain relâchement. Selon l’étude, 70% des personnes qui reconnaissent ne pas suivre les consignes, précisent qu’elles restent tout de même prudentes.

A lire aussi

Coronavirus - BILAN MONDIAL: retour du confinement à Lisbonne, des touristes à la Tour Eiffel et déconfinement gelé au Texas Pour ce médecin urgentiste, il FAUT continuer à respecter les mesures sanitaires: "On sait que le coronavirus reviendra" Coronavirus en Belgique - BILAN DU JOUR: voici les chiffres Les mesures à respecter pour les piscines "impossibles" à mettre en place: "Ce sera très compliqué"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?