Coronavirus: vélos et cuistax seront interdits sur la digue d'Ostende lors des pics d'affluence

Coronavirus: vélos et cuistax seront interdits sur la digue d'Ostende lors des pics d'affluence

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Sur la digue à Ostende, les vélos et les cuistax ne seront pas admis lors des pics d'affluence, a annoncé la station balnéaire mardi. La ville souhaite que tout le monde puisse marcher en sécurité sur la digue lorsqu'elle est plus fréquentée. L'interdiction s'applique à la zone située entre le Kursaal Ostende et le Thermae Palace Hotel.

Sur le tronçon entre le Kursaal et le Thermae Palace Hotel, la digue est plus étroite à plusieurs endroits. Les cyclistes et les cuistax ne seront pas autorisés dans cette zone lorsqu'elle est très fréquentée. Cette mesure vise à permettre aux piétons de se promener sur la digue, y compris les jours de grande affluence. L'interdiction temporaire sera toujours clairement indiquée, entre autres par de grands écrans LED sur la digue. Les stewards de l'équipe d'été informeront également les passants des règles de circulation temporaires dans la zone concernée. Les loueurs de cuistax seront, quant à eux, systématiquement avertis par téléphone dès que l'interdiction temporaire entre en vigueur ou lorsqu'elle est levée. "La ville d'Ostende compte sur la compréhension de tous les habitants et visiteurs", a déclaré le bourgmestre Bart Tommelein (Open Vld).

Agence Belga

A lire aussi

Pas de nouvelle mesure de déconfinement connue avant le 23 juillet: "Si la tendance évolue mal, pas de phase 5" Dépistage et traçage du coronavirus en Belgique: où en sommes-nous? Des milliers de voyageurs amassés à la gare d'Ostende à cause d'un problème de train: "Une catastrophe", réagit Marc Van Ranst

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?