Le gouverneur de Liège oblige Waremme et Chaudfontaine à ne PAS imposer le masque partout

Le gouverneur de Liège oblige Waremme et Chaudfontaine à ne PAS imposer le masque partout

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

La gouverneur de la province de Liège oblige deux communes à revenir en arrière concernant le port du masque. Les Villes de Seraing et Chaudfontaine l'ont rendu obligatoire partout. Une décision cassée. La gouverneur faisant fonction estime que la situation sanitaire de ces communes ne l'impose pas et que les procédures n'ont pas été respectées.

Les Villes de Waremme et Seraing ainsi que la commune de Chaudfontaine en Province de Liège souhaitaient le port du masque généralisé sur l'ensemble de leur commune mais les arrêtés de police signés par Jacques Chabot (Waremme) et Anne Thans (Chaudfontaine) ont été retirés car la situation épidémiologique dans chacune des communes ne le justifiait pas, estiment les services du gouverneur.

Ceux-ci ont adapté une ligne de conduite simple pour l'ensemble des 84 communes que compte la province de Liège. Ils estiment que seule doit être prise en compte la situation épidémiologique propre à la commune ou ville qui souhaite imposer le masque sur l'ensemble de son territoire. Cette mesure doit par ailleurs être concertée, selon l'arrêté ministériel, avec le gouverneur et l'Aviq, le service régional de santé.

Actuellement, pour Catherine Delcourt, gouverneur faisant fonction, aucune commune ne se trouve dans une situation telle que le port du masque doit être obligatoire sur l'ensemble de son territoire. Elle avait d'ailleurs exprimé ce point de vue la semaine dernière lors de la conférence des bourgmestres de l'arrondissement de Liège. Flémalle, Saint-Nicolas et Herstal avaient d'ailleurs également évoqué un port du masque généralisé.

Reste le cas de Seraing où le bourgmestre Francis Bekaert compte maintenir sa position et son arrêté de police, qui n'était toujours pas signé mardi soir, afin de protéger la santé de ses concitoyens, un argument également avancé par les autorités waremiennes et calidifontaines qui estiment que cette mesure participe au principe de précaution. Le cas sérésien n'a toujours pas été tranché, assuraient mercredi matin les services du gouverneur de la province de Liège.

Agence Belga

A lire aussi

Coronavirus - BILAN MONDIAL: accélération de l'épidémie aux Etats-Unis, bidonvilles infectés en Inde Coronavirus en Belgique - BILAN DU JOUR: voici les chiffres et conseils du centre de crise À Esneux, il est désormais interdit de se promener sur le Ravel sans masque: la police va contrôler et sanctionner

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?