Coronavirus: "mini-confinement" dans une commune de Flandre orientale

Coronavirus: "mini-confinement" dans une commune de Flandre orientale

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

La commune de Brakel, en Flandre orientale, instaurera à partir de ce vendredi de nouvelles mesures, "plus strictes qu'à Anvers", visant à ralentir la propagation du coronavirus sur son territoire. Les heures d'ouverture des établissements horeca y seront raccourcies, les rencontres de football annulées et le port du masque rendu obligatoire presque partout. "Nous sommes une petite commune avec beaucoup trop de contaminations, nous devons inverser la tendance maintenant", justifiait jeudi le bourgmestre Stefaan Devleeschouwer (Open Vld).

Ces mesures drastiques, qui s'apparent à un "mini-lockdown" à l'échelle de la commune et auront des conséquences importantes sur la vie sociale, viennent en réponse à une forte hausse des contaminations constatées ces derniers jours à Brakel. Le bourgmestre souligne qu'en 48 heures, l'incidence du coronavirus est passée de 20 à 54 cas pour 100.000 habitants, soit huit cas confirmés pour cette commune de 14.800 habitants, située non loin de Flobecq.

A lire aussi

Coronavirus: pourquoi une bulle sociale réduite à 5 personnes? Voici l'effet prévu sur les prochaines semaines Coronavirus: la police de Liège intensifie ses contrôles Covid dans l'horeca et dans les parcs

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?