L'année 2020 s'annonce exceptionnelle pour le vin belge: voici pourquoi

2020 devrait être une bonne année pour le vin belge. La vague de chaleur de ce de mois d’aout a été bénéfique pour les vignes. Les premières vendanges débuteront déjà à la fin du mois d'août. Elles s’annoncent déjà très fructueuses.

Soleil et températures élevées, c'est la combinaison idéale pour un meilleur développement du raisin. "C'est une très bonne année. Hormis les gelées du printemps qu'on a eu en début de saison, tout le reste de la saison ça a été superbe", explique Jean-François Baele, responsable du domaine du Ry d’Argent.

Le domaine représente 13 hectares. Les exploitants visent les 80.000 bouteilles cette année. Un chiffre élevé, grâce aux conditions climatiques, et particulièrement pour le vin rouge. "Cette année, c'est l'occasion en 2020 de faire des rouges qui, je pense, seront valables vont tenir la route. Parce qu'on a toutes les conditions qui sont réunies. On a quelque chose qui est très sain, qui va monter facilement en maturité, à 12,5% ou 13% d'alcool. J'espère!", confie Jean-François Baele.

Le problème quand il n'y a pas d'eau, c'est que la maturité va s'arrêter

A Bioul, dans autre domaine viticole de 12 hectares, le constat est le même. "Magnifiques, elles sont magnifiques. Je n'attends qu'une seule chose, c'est de les récolter", lance Vanessa Vaxelaire, responsable des vignes du château de Bioul, en inspectant les grappes de raisons.

Mais avant cela, il faut encore un peu de pluie. "Le problème quand il n'y a pas d'eau, c'est que la maturité va s'arrêter. Parce que la vigne va avoir un stress hydrique. Et comme n'importe quel être humain ou espèce vivante qui a un stress, c'est pas bon. Donc on espère que les pluies arrivent petit à petit pour réhydrater la plante, qui est fort sèche", précise Vanessa Vaxelaire.

C'est seulement dans la bouteille qu'on va pouvoir décider si c'était en effet une bonne année

Dans ce domaine à Bioul, on estime que les bonnes récoltes auront surtout un impact sur le gout du vin de l’année 2020. Mais avant de pouvoir le vérifier, il faudra encore attendre. "C'est au goût et à l'odeur qu'on détermine si un millésime est beau ou pas. Et c'est seulement dans la bouteille qu'on va pouvoir décider si c'était en effet une bonne année ou pas. Donc il faut attendre encore un peu. Ce sera vendu en 2021 et 2022", indique Vanessa Vaxelaire.

Grace à la vague de chaleur que nous avons connue, les vendanges devraient en tout cas commencer une semaine plus tôt. Certaines, déjà débuteront déjà dans deux semaines.

Gautier Falque, Gaetan Delhez

A lire aussi

La production de vin belge atteint des records: "Étonné de produits d’une telle qualité tout près de chez nous" La fédération des commerces pointe certaines règles sanitaires pour expliquer les soldes décevantes Restructuration chez GSK: des licenciements forcés sont prévus Nouvelle prime "corona" de 3500 euros en Wallonie: pour qui et quand s'inscrire?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?