La crise du coronavirus aura eu la peau de Mini-Europe

Depuis des années, cette reconstitution en miniature des grands monuments d'Europe ne cesse de postposer l'échéance. Mais la crise du coronavirus a eu raison du parc.

La direction du parc Mini-Europe a annoncé jeudi son intention de fermer ses portes sur le site du Heysel le 31 décembre prochain, faute d'accord sur une quatrième prolongation avec Brussels Expo.

Ce contrat était indispensable pour faire la jonction avec le projet d'aménagement urbain Néo1, qui compte un centre commercial et des logements. Thierry Meeùs, administrateur délégué de Mini-Europe, regrette l'important investissement en énergie et en moyens consentis pour viser cet objectif.

"Mini-Europe avait proposé un plan d'investissement majeur dans le cadre Néo. Les circonstances actuelles et la crise du Covid-19 - qui n'a entretemps épargné personne et qui a frappé durement l'entreprise ainsi que tout le secteur du tourisme - ont eu pour conséquence que Mini-Europe n'a d'autre choix que de devoir annoncer son intention de mettre un terme à son exploitation au 31 décembre 2020".

BELGA

A lire aussi

Molenbeek ferme ses deux écoles secondaires: un foyer de propagation du coronavirus détecté chez les professeurs Coronavirus: 30 millions d'euros accordés à Bruxelles pour l'événementiel, le monde la nuit, le tourisme et la culture

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?