Coronavirus: un couvre-feu instauré entre 1h et 6h en Brabant wallon et province du Luxembourg

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Les gouverneurs des provinces de Brabant wallon et de Luxembourg ont décrété lundi un couvre-feu sur leur territoire de 1h à 6h, à partir de la nuit du 13 au 14 octobre, pour une durée initiale de 15 jours.

La décision vient d'être prise. Selon nos informations, un couvre-feu est instauré en Brabant wallon et en province du Luxembourg entre 1h et 6h du matin. Les autres provinces n'instaurent pas encore de confinement nocturne. 

Qui dit couvre-feu, dit interdiction de circuler dans les rues ou sur les routes durant cette période. Ce couvre-feu est imposé pour une période de quinze jours à partir de mercredi, 1h du matin.

Concrètement, il sera donc interdit de se trouver sur la voie ou dans les espaces publics entre 1h et 6h du matin, sauf pour les déplacements médicaux urgents, pour les cas de force majeure, pour assister des personnes vulnérables, pour se rendre ou rentrer de son lieu de travail ou dans le cadre d'un voyage à l'étranger.

"La mesure s'imposait car il faut absolument ralentir la propagation du virus dans le Brabant wallon. L'une des mesures possibles, la moins impactante pour la population en général, est celle du confinement pendant la nuit", a justifié le gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu.

Dans le Brabant wallon, une série de mesures ont été prises parallèlement dans le cadre de ce "confinement nocturne":

- Les citoyens âgés de plus de 12 ans, auront l'obligation d'être en possession d'un masque en permanence. Le port du masque sera obligatoire dans les files d'attente, les bâtiments publics, les cimetières lors des funérailles et pendant la période de la Toussaint (du 30 octobre au 3 novembre).

- Toute activité impliquant le porte-à-porte pour des enfants (on vise ici les animations d'Halloween) est interdite en Brabant wallon.

- Les organisateurs d'événements pour les salles de fête, réceptions et autres banquets ont aussi l'obligation de déclarer ces événements par mail auprès de la zone de police concernée, au plus tard 24 heures à l'avance, en mentionnant notamment l'horaire et le nombre de personnes attendues.

- Interdiction de consommer de l'alcool dans l'espace public, initialement imposée entre 1h et 6h du matin, étendue à toute la journée.

- Il sera aussi interdit de consommer des boissons et des aliments sur les brocantes, marchés et assimilés, endroits où le masque est par ailleurs obligatoire.

- Durant quinze jours, les buvettes des clubs de sport en Brabant wallon ne pourront plus servir de boissons alcoolisées, et seront fermées trente minutes après la dernière activité sportive. Les buvettes temporaires le long de parcours d'épreuves sportives, elles, seront interdites et les vestiaires des clubs sportifs, à part pour les piscines, seront fermés. Une dérogation peut toutefois être accordée par la commune si l'utilisation est réservée aux joueurs et à l'encadrement."

"Nous avons conscience qu'il faut au maximum maintenir nos activités et notre vie sociale. Certaines mesures sont fortes mais proportionnées et nécessaires pour limiter la propagation du virus. En interdisant les déplacements une partie de la nuit, on met une barrière en plus à la circulation du virus. Ce n'est pas une mesure anodine mais elle est moins impactante. Avec ces mesures, tous les secteurs peuvent continuer de travailler (pas de discrimination). Notre objectif n'est pas d'avoir des PV dressés par la police mais bien de rappeler la norme, les règles sanitaires en l'occurrence, pour préserver notre système de santé et les plus fragiles", indique un communiqué du gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu. 

Cette nouvelle restriction a été prise après une réunion entre les gouverneurs des provinces et des membres du Centre National de crise. Demain après-midi, ces gouverneurs se pencheront sur l'avenir du sport amateur. Avec, à l'esprit, le changement instauré en Flandre aujourd'hui : tous les sports en salle sont interdits si les distances ne peuvent pas être respectées. Les chiffres de nouvelles contamination explosent en Belgique. Bruxelles et la Wallonie sont les Régions les plus touchées.

RTL INFO avec Michaël Menten et Vincent Legraive

A lire aussi

Coronavirus: des tests salivaires pour remplacer les tests PCR à Liège, qui peut en bénéficier et dans quels cas? Un reconfinement? "Ça va nous foutre dans la m****, ça c’est certain"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?