La fermeture de l'horeca a divisé les ministres: "Personnellement, je n'étais pas convaincu"

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

La fermeture des cafés et des restaurants du pays entrera en vigueur dès lundi. La décision a été très difficile à prendre au niveau politique. Elle ne faisait pas l'unanimité hier au sein du comité de concertation, au point que les divisions se sont exprimées publiquement. Certains doutent même de son efficacité sur le plan sanitaire, alors que le secteur est déjà très touché par la crise.

La fermeture du secteur horeca a divisé hier au sein du comité de concertation. David Clarinval, ministre des PME, des Classes moyennes et des Indépendants (MR), y était opposé mais contraint de l'accepter. "Personnellement, je n'étais pas convaincu par la mesure." De l'autre côté, Frank Vandebroucke, ministre de la Santé publique et des Affaires sociales (sp.a), y était favorable. "C'est la décision la plus délicate. On a longuement discuté des conséquences et des conditions."

Au total, ils étaient 17 autour de la table à discuter pendant près de 5 heures au Palais d'Egmont. Des échanges très durs, une interruption, des débats… ont eu lieu pour tenter de convaincre. Des études et des rapports ont été mis en avant. "J'ai lu l'étude de l'Aviq (Agence pour une vie de qualité) récemment, qui disait qu'il n'y avait que 3,7% des contaminations qui étaient dans l'horeca, évoque David Clarinval. Lui évoque des études qui sont faites dans les universités anglaises. Il faudra lui demander ces études…"

"Le virus circule partout maintenant"

Notre journaliste Loïc Parmentier a posé la question à Frank Vandenbroucke. Voici sa réponse: "C'est un malentendu. La raison est simple, il faut hélas diminuer le nombre de contacts. Le virus circule partout maintenant. La question "où est l'origine?" n'a plus d'importance."

Deux visions qui se sont affrontées, mais finalement, tous les politiques présents l'ont accepté: l'Horeca sera fermé lundi. En contrepartie, des aides financières sont prévues.

Loic Parmentier, Nathan Gerlache et Pierre Haelterman

A lire aussi

Le secteur horeca EFFONDRÉ par l'annonce de la fermeture des restaurants: "Le couperet est tombé" Coronavirus en Belgique: "L'horeca est une cible un peu facile" "Depuis des mois, on fait des efforts", des restaurateurs réagissent (en pleurs) à la fermeture de leurs établissements Coronavirus en Belgique: comment seront répartis les 500 millions d'euros d'aides pour l'Horeca? Impôt "sur les épaules les plus larges": voici combien il pourrait rapporter selon le ministre Coronavirus: un médecin généraliste qui ne portait pas toujours son masque est devenu "un foyer de contamination" en Flandre Les brasseurs sont aussi touchés par la fermeture de l'Horeca: "Avant, on tournait presque 7 jours sur 7" Coronavirus: les 9 ministres de la Santé établissent une nouvelle stratégie pour endiguer la progression du virus

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?