Coronavirus: que nous réserve le prochain comité de concertation de vendredi?

Cette semaine sera déterminante. On saura si oui ou non les dernières mesures sanitaires ont été efficaces. Un nouveau comité de concertation est d'ailleurs annoncé pour ce vendredi. Et si rien ne change, les autorités pourraient, une fois de plus, resserrer la vis. Alors, va-t-on vers un reconfinement ? Pourrait-il y avoir d'autres solutions ?

A quoi s'attendre pour vendredi? Un nouveau comité de concertation aura lieu vendredi après-midi, a indiqué mardi le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke.

Trois scénarios se dégagent et divisent les spécialistes de la question:

     1. Un reconfinement partiel

Le Fédéral procéderait à une réévaluation de la situation sanitaire de chaque Région et confinerait celle(s) où la situation est la plus critique. Philippe Devos, président du syndicat belge des médecins, fait savoir. "D'ici vendredi, ça va devenir mission impossible en province de Liège. En province du Hainaut, ça commence à devenir difficile aussi. Je ne vois pas comment on pourrait s'en sortir autrement que par là (ndlr: recondinement partiel). Si on laisse la Flandre venir travailler à Bruxelles et vice-versa, alors un confinement partiel n'a plus aucun sens. Il faudrait y associer des limitations aux déplacements en entre zones. Si on veut être cohérent, il faut associer les deux mesures ou faire un confinement total."

      2. Reconfinement total

Le deuxième scénario envisagé, c'est le retour à la situation de mars dernier. Un reconfinement total de plusieurs semaines pour réduire de façon plus efficace le nombre de contaminations. Marc Wathelet, spécialiste des coronavirus humains, indique à ce sujet: "Il n'y a pas le choix, c'aurait déjà dû être fait il y a trois semaines. Il faut absolument le faire maintenant. Plus on attend, plus on va se retrouver dans un confinement qui va durer. L'idée d'agir tôt est de réduire la longueur du confinement. Comme on tarde, le confinement devra être plus long."  Philippe Devos ajoute: "Si les mesures prises il y a dix jours ne donnent pas d'efficacité dans les 5 prochains jours, nous aurons une saturation de tous les hôpitaux de Belgique."

      3. Elargissement du couvre-feu

Cette troisième option est la plus souple. Le couvre-feu est actuellement établi entre 22h et 6 heures du matin. "Les gens ne respectent pas autant les règles pour le moment. C'est surtout parce que nos dirigeants n'ont pas bien dirigé. Ils n'ont pas bien éduqué les populations sur les mesures qu'il fallait prendre", conclut Marc Wathelet.

 Des pistes qui seront au cœur de notre quotidien et celles des hôpitaux ces prochaines semaines.

COVID 19 BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mardi 27 octobre ?

A lire aussi

Coronavirus: la Belgique détient désormais le plus haut taux de contaminations d'Europe Coronavirus en Belgique: le couvre-feu respecte-t-il la Constitution? Le Conseil d'Etat se penche en urgence sur la question Coronavirus en Belgique: nouveau nombre record d'admissions à l'hôpital en un jour Coronavirus: la Flandre resserre la vis et prend de nouvelles mesures Chiffres du jour du Coronavirus en Belgique: la capacité des soins intensifs pourrait être dépassée le 6 novembre Le directeur des Cliniques de l'Europe alerte: on va être obligés de choisir entre le traitement des patients covid et d'autres patients urgents" Olivier, prof de math à Anderlecht, a tout prévu pour donner cours à distance: "On va être créatifs"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?