Deuxième vague: les directives éthiques des hôpitaux universitaires restent inchangées

Deuxième vague: les directives éthiques des hôpitaux universitaires restent inchangées

(Belga) Les directives éthiques, visant à déterminer quels patients sont prioritaires en cas de saturation des soins intensifs, restent d'application lors de la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19. Elaborées en mars dernier par le comité d'éthique de l'UZ Leuven, elles ont été approuvées par l'ensemble des hôpitaux universitaires belges.

Alors que la deuxième vague de l'épidémie bat son plein, ce sont les mêmes questions qui surgissent et taraudent les soignants: que doivent faire les hôpitaux en cas de saturation? Qui soigner en premier? L'UZ Leuven indique que le cadre éthique des directives élaborées en mars reste le même: sont prioritaires les patients présentant les plus grandes chances de guérison. Les patients Covid et les autres doivent être traités selon les mêmes critères, à savoir l'urgence de leur état, la nécessité des soins intensifs et les possibilités offertes par ces derniers. Ces paramètres seront déterminants pour évaluer quel patient a le plus besoin de soins et lequel dispose des meilleures chances en termes de qualité de survie. Si aucune distinction ne peut être faite sur la base de ces critères, un patient plus jeune aura la priorité sur un patient plus âgé, le nombre d'années de vie à gagner étant plus important. Cependant, les jeunes dont le pronostic vital est mauvais ne devront pas être favorisés. Si aucune distinction ne peut être faite en fonction de l'âge, les directives du comité d'éthique stipulent que prévaut le principe du "premier arrivé, premier servi". (Belga)

Agence Belga

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?