Des chiens de refuges vont peut-être changer de vie grâce à lui: l'artiste bruxellois Okamy promeut l'adoption dans son clip (vidéo)

Des chiens de refuges vont peut-être changer de vie grâce à lui: l'artiste bruxellois Okamy promeut l'adoption dans son clip (vidéo)

L'artiste bruxellois Okamy a sorti un clip le 21 octobre dernier, pour son morceau "So Wrong". Tous les chiens présents dans la vidéo proviennent de deux refuges, Sans Collier, dans le Brabant wallon, et Veeweyde, à Bruxelles.

L'artiste Okamy, de son vrai nom Gordon Delacroix, est un amoureux des animaux, et en particulier des chiens. Pour son dernier clip, cela lui tenait donc à cœur de mettre en valeur ceux qui sont dans des refuges. "J'ai déjà adopté quatre chiens dans ma vie, qui ont souvent entre 9 et 12 ans. J'en ai une qui est encore avec moi. En discutant un peu avec des refuges pour animaux, j'ai appris qu'il n'y a encore qu'un chien sur six qui est adopté en refuge, alors que les autres sont achetés dans des élevages." Pour lui, il était donc important de mettre en valeur ces "chiens qui passent des mois ou des années dans des cages, alors que ce sont des animaux très sociaux".

Okamy veut combattre ce "stigmate sur les refuges" selon lequel "les chiens sont plus agressifs ou plus difficiles à éduquer à partir d'un certain âge". Lui qui n'adopte que des vieux chiens en sait quelque chose. "Un chien, c'est un animal qui aborde très fort ce qu'on lui dit et ce qu'on lui montre, à tout âge. Je voulais mettre en avant le fait que ce sont de chouettes chiens, parfois mêmes plus que ceux d'élevages qui ont été croisés depuis une centaine d'années. Je n'ai rien contre les chiens de race, la mienne est un Berger allemand." La chienne avait 9 ans lorsqu'elle a été adoptée par l'artiste suite au décès de son ancien maître.

Des chiens de race et d'âge différents

Dans le clip, des chiens de toute race et tout âge sont présents. Ils viennent tous des refuges Sans Collier, situé dans le Brabant wallon, et Veeweye, à Bruxelles. "Vu qu'ils connaissent beaucoup mieux leurs animaux, je leur ai fait confiance pour la sélection des chiens. Je ne voulais pas les mettre dans une position désagréable." "Il nous laissé une totale liberté dans le choix des animaux, confirme Sébastien De Jong, directeur de Sans Collier. On a donc prix des profils différents parce que l'important est de promouvoir l'adoption et pas le chien que l'on voit dans le clip. Cela montre qu'en refuge, on retrouve toutes races de chien."

On touche un public qui n'est pas le nôtre

Trois chiens de Sans Collier sont visibles dans le clip. Tous ont été adoptés depuis. "Ce n'est pas directement lié, explique Sébastien De Jong. Par contre, on a eu des retours de gens qui avaient entendu parler de nous ou de l'adoption grâce au clip. C'est une belle opportunité pour nous d'avoir de la visibilité, surtout qu'on touche un public qui n'est pas le nôtre. Cela promeut l'adoption au sens large et c'est vraiment réussi." Le directeur du refuge pour chiens et chats était très enthousiaste face à cette demande, d'autant plus que l'artiste "est quelqu'un de sincère dans sa démarche". "Son objectif était vraiment de soutenir une cause, pas d'essayer de faire du buzz."

Des chiens de refuges vont peut-être changer de vie grâce à lui: l'artiste bruxellois Okamy promeut l'adoption dans son clip (vidéo)

© Diego Crutzen

Pour moi, tout est lié, que ce soit le bien-être animal, la surconsommation, l'effondrement de la biodiversité

Le titre "So Wrong", en duo avec la chanteuse Nina Kortekaas, figure sur le premier album d'Okamy "The Apocalypse is Underwhelming", sorti ce vendredi 30 octobre. Un disque sur lequel il aborde des problèmes sociétaux, "notamment le fait qu'on vit dans une société basée sur la consommation excessive dans tous les domaines". "Pour moi, tout est lié, que ce soit le bien-être animal, la surconsommation, l'effondrement de la biodiversité… C'est vrai que c'est un album plus engagé que ce que j'avais l'habitude de faire avec Recorders (son précédent groupe) dans le passé. Mais ça me vient naturellement."

"Il y a eu des scènes assez cocasses"

Une partie du clip a été tournée dans les locaux de Sans Collier. Le tournage s'est bien déroulé. "Les chiens étaient très relax, confie Okamy. Le problème, c'est que certains étaient parfois surexcités, donc les faire tenir en place pour la vidéo n'était pas toujours facile." "Il y a eu des scènes assez cocasses, rigole Sébastien De Jong, où il a tenté 25 fois le truc avec le chien, mais ça ne marchait pas. Au final, je trouve le résultat vraiment bien, dans le respect de l'animal."

Des chiens de refuges vont peut-être changer de vie grâce à lui: l'artiste bruxellois Okamy promeut l'adoption dans son clip (vidéo)

Nous sommes quasi à saturation, il ne nous reste que quelques places, cette visibilité est donc bonne à prendre

Le refuge n'a pas été épargné par la crise du coronavirus, notamment d'un point de vue financier. Ce clip arrive donc au bon moment. "On a besoin de soutien et puis, on rappelle aussi que les adoptions ne sont pas le réflexe numéro 1. C'est une tendance qu'il faut vraiment inverser. Nous sommes quasi à saturation, il ne nous reste que quelques places. Cette visibilité est donc bonne à prendre."

Même si Okamy a aimé ce tournage, ce n'était pas toujours évident de travailler avec ces chiens qui attendent de trouver leur maître. "Il y en a un que j'aurais bien aimé adopter. Le problème, c'est que ma chienne a plus de 12 ans, pour une race qui vit en moyenne 12/13 ans. Elle est en forme, mais introduire un nouveau chien dans sa vie maintenant, ce serait bouleverser un moment où elle a juste besoin d'être tranquille et de finir sa vie pépère."

Le 27 février 2021, Okamy présentera son premier album au Botanique, à Bruxelles.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

Julie Mouvet

A lire aussi

Le directeur de l'asbl "Sans Collier" donne des nouvelles de Fiona, la chienne retrouvée agonisante à Wavre: "C'est une battante" Chiens et chats souffrent de la chaleur: quels sont les principaux conseils pour les protéger ? La chienne Fiona retrouvée agonisante à Wavre: le parquet ne poursuivra pas le maître Au Japon, 164 chiens ont été découverts entassés dans une maison… de 30 m² Les abandons d'animaux diminuent et les adoptions augmentent: voici en quoi le confinement a aidé les refuges

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?