Les salons de toilettage pour chiens contestent la fermeture: le ministre des Indépendants pense à un possible assouplissement

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Comme d’autres services considérés comme non-essentiels, les salons de toilettage pour animaux doivent fermer jusqu’au 13 décembre. Après des indications politiques divergentes, nous avons clarifié les choses hier (voir l’article).

Une décision que contestent ces professionnels qui considèrent qu’il en va parfois de la santé et du bien-être des animaux. Jean Lecomte, est patron d'un salon à Auderghem. Il estime qu’il joue aussi un rôle social auprès des propriétaires : "Nous avons une clientèle un peu plus âgée, parfois malade, qui a donc un plus difficile à entretenir ses chiens, ne fut-ce qu’un brossage. On peut dire que les vétérinaires restent ouverts mais cette clientèle-là ne se dirigent pas facilement chez le vétérinaire parce qu’elle a déjà des problèmes financiers. Nous, on a un rôle social, on peut les accompagner et on peut surtout aider l’animal, ce qui est quand même notre but premier quelque part".


David Clarinval, le ministre des Indépendants et des PME, était l’invité de la matinale de Bel RTL. Interrogé à ce propos par Fabrice Grosfilley, il a déclaré qu’on pourrait réfléchir à une situation intermédiaire : "On pourrait imaginer que les toiletteurs puissent travailler en click and collect, c’est-à-dire on apporte le chien devant le salon et on vient rechercher son chien, une fois que le toilettage est terminé, afin d’assurer qu’il n’y ait pas de contact en le propriétaire et le toiletteur. Mais, c’est vrai que tout le monde n’interprète pas ça comme ça. Il y a encore des questions qui se posent et on va apporter les réponses très prochainement".

COVID 19 BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mardi 3 novembre ?

ATTAQUE TERRORISTE À VIENNE: ce que l'on sait

RTL INFO

A lire aussi

Coronavirus: plus de 1,2 million de morts, nouvelles restrictions en Europe Coronavirus en Belgique: port du masque obligatoire et fermeture des commerces de nuit à Mouscron Coronavirus en Belgique: 1.302 patients en soins intensifs, ce pic dépasse celui de la 1ère vague Coronavirus - Les gîtes et accueils champêtres au sud du pays résistent plutôt bien à la crise Coronavirus en Belgique - Bilan du jour: voici les chiffres A quoi va ressembler la Saint-Nicolas? Les achats en ligne (et locaux) sont encouragés A Crisnée, Hugo s'est porté volontaire pour la livraison de repas: "Une chouette idée et j'adore rouler à vélo" Au Japon, 164 chiens ont été découverts entassés dans une maison… de 30 m² Pour Stéphanie, toiletteuse pour chiens, les salons doivent rouvrir: "Ils risquent des allergies, de l’eczéma, il faut couper leurs ongles" Sylvie, toiletteuse pour chiens, est CONTRE la réouverture: "Je préfère serrer les dents, la vie avant tout!"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?