Sophie Quoilin, médecin à Sciensano, évoque la situation épidémiologique du coronavirus en Belgique (vidéo)

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Sophie Quoilin, médecin épidémiologiste à l'Institut scientifique de santé publique (Sciensano), évoque la situation épidémiologique du coronavirus en Belgique sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI).

La crise du coronavirus fait rage depuis un an à présent. La situation épidémiologique semble s'améliorer en Belgique avec une baisse des différents chiffres. C'est bon signe mais Herman Goossens, microbiologiste à l'Université d'Anvers, a récemment déclaré que "la courbe descend de plus en plus lentement".

Qu'en est-il? "Je ne suis pas inquiète mais pas encore rassurée non plus", a indiqué de son côté Sophie Quoilin, médecin épidémiologiste à l'Institut scientifique de santé publique (Sciensano), sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI). "De fait, les courbes vont dans la bonne direction. Il y a une décroissance du nombre de cas, d'hospitalisations et du nombre de décès. Mais c'est vrai que des indicateurs comme le taux de positivité reste relativement élevé (16 %) et cela nous incite à reste prudents. Au mois de juillet, il était à environ 1 à 2 % et il était monté jusqu'à 30 % au moment du pic de l'épidémie de cette 2e vague. Aujourd'hui, il est à 16, donc ça diminue mais ça reste élevé. Ce chiffre 16 signifie que 16 % des personnes qui présentent des symptômes suggestifs du Covid-19 sont positives. C'est un indicateur important car il démontre que le virus circule toujours de manière importante dans notre pays".

> COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce dimanche 22 novembre?

RTLinfo

A lire aussi

Coronavirus en Belgique - Bilan du jour: voici les chiffres Cette experte estime qu'on n'aura "pas un Noël comme d'habitude", mais il y a UNE chance Des aides inégales pour le secteur de l'Horeca? "Il y a des oubliés", selon l'économiste Philippe Defeyt Quand pourra-t-on revivre normalement? Cette experte évoque les "différents scénarios possibles" Coronavirus en Belgique: à quoi s'attendre dans les prochaines semaines? La réponse du Premier ministre En détresse face au confinement, Coline, étudiante de 23 ans, a trouvé refuge dans l'alcool: "Il n'y a plus que ça pour évacuer"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?