Coronavirus: quand pourra-t-on revivre normalement? La réponse de Sophie Quoilin, médecin à Sciensano (vidéo)

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Sophie Quoilin, médecin épidémiologiste à l'Institut scientifique de santé publique (Sciensano), a évoqué les "différents scénarios" possibles concernant la sortie de crise du coronavirus en Belgique, et dans le monde entier, sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI).

La crise du coronavirus fait rage depuis un an à présent. La situation épidémiologique semble s'améliorer en Belgique avec une baisse des différents chiffres. Quelles sont les perspectives d'avenir pour la Belgique et dans le monde entier?

"Différents scénarios sont possibles et je ne sais pas lequel prévaudra", a indiqué de son côté Sophie Quoilin, médecin épidémiologiste à l'Institut scientifique de santé publique (Sciensano), sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI). "Ce qui est certain, c'est que tout virus a sa propre dynamique. Et l'un de ces scénarios, c'est que ce virus s'atténue de lui-même. Ce n'est pas le scénario qui se profile actuellement. Un 2e scénario pourrait être qu'on dispose d'un traitement et puis un 3e scénario, c'est ce vaccin disponible. Les personnes les plus fragiles peuvent être vaccinées, et puis les autres par la suite, et à partir de ce moment-là, on pourra retrouver certainement une vie aussi normale que possible. L'été prochain? Si le vaccin est disponible au début de l'année prochaine, comme c'est annoncé, ce n'est pas du tout exclu que, de fait, dans les semaines et les mois qui suivent, on retrouve de plus en plus une vie normale".

> COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce dimanche 22 novembre?

RTLinfo

A lire aussi

Coronavirus en Belgique - Bilan du jour: voici les chiffres "Pas inquiète mais pas encore rassurée non plus": cette experte évoque la situation en Belgique Cette experte estime qu'on n'aura "pas un Noël comme d'habitude", mais il y a UNE chance Des aides inégales pour le secteur de l'Horeca? "Il y a des oubliés", selon l'économiste Philippe Defeyt En détresse face au confinement, Coline, étudiante de 23 ans, a trouvé refuge dans l'alcool: "Il n'y a plus que ça pour évacuer" Eric a lancé le mouvement "Coiffeur à poil": "C'est un cri d'alarme pour montrer qu'on est là" Sous respirateur à cause du coronavirus, Emily donne naissance à son fils: "Je me suis réveillée et j'avais un bébé"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?