Orgie clandestine réunissant 25 personnes à Bruxelles: "Je ne vais plus organiser de grandes partouzes", assure l'initiateur

Une vingtaine de personnes ont été verbalisées pour non-respect des mesures sanitaires à la suite d'une soirée organisée le week-end dernier au premier étage d'un immeuble au centre-ville de Bruxelles, avait indiqué le parquet de Bruxelles. Cette fête sexuelle réunissait 25 individus dont une personnalité politique hongroise. L’eurodéputé hongrois a même été amené à démissionner après que son interpellation par la police a été rendue publique.

David Manzheley, organisateur de la soirée, s'est expliqué sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche. Il estime que s'il a enfreint les restrictions sur les contacts sociaux imposées par le gouvernement, c'est parce qu'elles vont "à l'encontre de la Constitution". "Le gouvernement a décrété des règles anticonstitutionnelles contraires à l'article 187 de la Constitution. Depuis plusieurs mois, des règles sont imposées. J'étais avec mes amis, je ne connaissais pas cet homme politique personnellement (Jozsef Szajer, ndlr)", a-t-il affirmé. 

Cependant, prenant conscience de la gravité de la situation, il a admis qu'il ne recommencerait plus tant que la situation épidémiologique ne sera pas revenue à la normale. "À l'avenir, je ne vais plus organiser de grandes partouzes", a-t-il souligné sur le plateau. 

Je n'ai aucune relation avec le service des renseignements

Jozsef Szajer, 59 ans, élu du Parlement européen, avait tenté de fuir par une gouttière à l'arrivée de la police avant d'être interpellé par une patrouille venue en renfort. Outre le non-respect des mesures liées à la pandémie, il s'est aussi vu reprocher une infraction à la législation sur les stupéfiants. 

En Hongrie, certains politiques avaient assuré que cette soirée était un guet-apens et que le but était de piéger l'eurodéputé. Il n'en est rien selon son organisateur. "Il y a des spéculations sur le service des renseignements qui aurait eu une influence sur ce qui s'est passé vendredi passé. Mais ce n'est pas conforme à la réalité. Je n'ai aucune relation avec le service des renseignements", a affirmé David Manzheley ce 6 décembre. 

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 6 décembre ?

RTL INFO

A lire aussi

La police intervient sur une partouze à Bruxelles, un député européen s'enfuit par la corniche Un eurodéputé hongrois reconnaît avoir participé à une partouze à Bruxelles: "C'était irresponsable de ma part" L'organisateur de la partouze à laquelle a participé un député européen assume: "Les gens en ont vraiment assez des règles " Une célèbre émission française consacre un sujet à la partouze de Bruxelles: "On est des petits joueurs à côté" Une nouvelle "lockdown partouze" interrompue par la police en Flandre Partouze clandestine pendant le confinement à Bruxelles: l'eurodéputé hongrois devra payer une amende Partouze clandestine à Bruxelles: pas de poursuites judiciaires pour l'eurodéputé arrêté

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?