Le corps d'une femme découvert après une fête clandestine en Flandre orientale

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Le corps d'une femme de 59 ans a été retrouvé vendredi matin à Lede, près d'Alost, après une fête du Nouvel An qui violait les mesures de lutte contre le coronavirus, a indiqué le parquet de Flandre orientale.

Le corps a été retrouvé vers 4h00 dans un immeuble à appartements à Oordegem, près de Lede. Les participants y avaient organisé une fête du Nouvel An mais le parquet n'est pas encore en mesure de dire combien de personnes étaient présentes dans l'appartement en question. La fête contrevenait en tous les cas clairement aux règles corona, indique-t-on déjà. La victime est une femme de 59 ans. La cause du décès n'est pas encore connue.

Selon Het Laatste Nieuws, elle aurait été tuée lors d'une dispute, mais le parquet ne peut le confirmer, voulant laisser toutes les pistes ouvertes. Les participants à la fête sont entendus et l'enquête est en cours, précise encore le parquet.

COVID-19 en Belgique : où en est l'épidémie ce vendredi 1er janvier? 

Agence Belga

A lire aussi

"Lockdown party": un policier présent lors d'une fête illégale à Vieux-Turnhout

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?