Une vidéo publiée sur Tik Tok montre une professeure à Herstal tenir des propos dégradants sur ses élèves

L'histoire que nous vous relatons ici prouve à quel point il faut vraiment se méfier de ce qu'on publie sur internet et sur les réseaux sociaux. Une professeur d'une école de Herstal suscite actuellement la polémique, après avoir tenu des propos "déplacés" sur certains de ces élèves. Elle avait été filmée par son fils dans le cadre d'un challenge sur le réseau social "Tik Tok". La direction de l'établissement a réagi.

Dans la vidéo postée sur les réseaux sociaux, on découvre un moment de délire entre une mère et son fils. La scène s'est déroulée pendant les vacances de Noël. Soudain, les propos dérapent. La professeure de langues se met alors à coter les photos de certains de ses élèves. "5 parce qu'elle est un peu pâle, pas très jolie et boutonneuse", lâche-t-elle. "Je lui donne 4. Au bord du suicide", continue-t-elle. "Trop gros nez. 2. Laid, laid, laid", poursuit la professeure. 

Des propos dégradants et insultants sont ainsi tenus. La vidéo est diffusée sur les réseaux sociaux et compte plus de 75.000 vues. À l'école, c'est la consternation. "Tant la démarche que le contenu et la diffusion de cette vidéo me semblent inacceptables. Nous avons l'habitude de travailler dans une ambiance sereine et respectueuse aussi bien vis-à-vis des élèves qu'entre nous, membres du personnel. C'est tout à fait regrettable", commente Antonella Vaccaro, directrice de 2e et 3e degrés au Saint-Lambert Collège. 

Ces propos heurtent certains parents comme Natacha qui deux enfants dans l’établissement. "Elle ne peut pas rabaisser des gens comme ça. Elle doit montrer l'exemple. Quand on voit déjà le harcèlement scolaire, comment ça tourne... Une prof qui s'y met, je trouve ça très choquant. Je pense que des excuses sont de rigueur", confie la mère de famille. 

Une première journée en 2021 perturbée au sein de l’école par la diffusion de la vidéo. "Le professeur a été entendu. Nous sommes en train de mener l'enquête. Une fois que toute la clarté aura été faite, le pouvoir organisateur prendra les mesures qui s'impose", explique la directrice. Le but étant alors de prendre des mesures pour ramener de la sérénité, éviter l’escalade, et pour rappeler que tous les propos ne sont pas publiables.

CORONAVIRUS EN Belgique : où en est l’épidémie ce lundi 4 janvier ?

RTL INFO avec Frédéric Delfosse et Marc Evrard

A lire aussi

Luka, visé par la vidéo dénigrante d’une professeure de Herstal: "Tout était physique, que ce soit de la grossophobie… même du racisme" Professeure de Herstal qui aurait insulté des élèves sur TikTok: son avocat contre-attaque

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?