Emir Kir, le bourgmestre de Saint-Josse, répond aux critiques après la manifestation pour Ibrahima: "Il valait mieux l'autoriser"

Emir Kir, le bourgmestre de Saint-Josse, répond aux critiques après la manifestation pour Ibrahima: "Il valait mieux l'autoriser"

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a appelé, mercredi en fin de journée, sur Twitter, le bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode à s'expliquer sur l'autorisation donnée pour la manifestation visant à dénoncer le décès du jeune Ibrahima dans les mains de la police, qui a réuni environ 500 personnes en pleine crise sanitaire. Emir Kir répond avoir agi sur les conseils de la police, qui préférait encadrer une manifestation que réagir à un rassemblement non autorisé.

"L'avis de la police était positif moyennant le respect du protocole sanitaire", remarque le bourgmestre. "On sait très bien que face à une émotion d'une telle ampleur, autorisation ou pas autorisation, les gens allaient se rassembler et il valait mieux encadrer la manifestation. On peut aussi remercier le service d'ordre qui a été mis en place par la famille. (...) Selon l'avis de la police, il valait mieux autoriser avec un cadre que dire non, car ça aurait été pire que mieux".

La manifestation a rassemblé environ 500 personnes, selon l'estimation définitive de la police. Elles ont été pressées ensemble par le service d'ordre pour éviter que le groupe ne déborde sur la rue, la répartition étant inégale sur la place. Georges-Louis Bouchez a appelé le bourgmestre Emir Kir à s'expliquer en tweetant: "400 personnes (selon la première estimation donnée, NDLR) en pleine crise sanitaire, alors qu'on interdit les métiers de contact, et en plus pour s'en prendre à la police? Malheureusement prévisible et pourtant cette manifestation était autorisée". En rapport aux heurts survenus en marge de la manifestation pour Ibrahima, Emir Kir a tenu à souligner "l'attitude digne et pacifique de tous ceux qui se sont rassemblés dans le calme en sa mémoire cet après-midi". "Je condamne dans les termes les plus durs le comportement irresponsable de ceux qui ont profité de la fin de ce moment de recueillement pour créer des incidents avec les forces de l'ordre et se livrer à des dégradations sur le mobilier urbain", conclut le bourgmestre.

> CORONAVIRUS EN BELGIQUE : où en est l'épidémie ce mercredi 13 janvier ?

Agence belga

A lire aussi

Schaerbeek: un jeune homme de 23 ans décède après son interpellation Des dizaines d'arrestations, 3 blessés et des dégâts: des incidents ont éclaté à Bruxelles lors de l'hommage à Ibrahima (vidéo) Décès d'un jeune de 23 ans à Schaerbeek: des manifestants s’en prennent aux policiers qui escortent la voiture du Roi Philippe (vidéo) Pourquoi la voiture du Roi était bloquée au milieu des manifestations à Bruxelles? "Avant le départ, son trajet a été modifié" Décès du jeune Ibrahima à Bruxelles: la famille réagit

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?