Jemappes: une quarantaine d'animaux "en danger de mort" saisis dans "un environnement chaotique"

Jemappes: une quarantaine d'animaux "en danger de mort" saisis dans "un environnement chaotique"

L'association Animaux en Péril annonce être intervenue ce vendredi 15 janvier à Jemappes pour prendre en charge des animaux détenues sur un terrain insalubre. Une trentaine d'animaux de basse-cour, 6 moutons et 2 boucs étaient "en danger de mort" sur la propriété, selon l'organisme.

Animaux en Péril indique dans un communiqué avoir été contacté par un particulier : "Le plaignant dénonce une situation qui lui semble apocalyptique". Ce riverain indique que les animaux sont livrés à eux-mêmes et signale avoir aperçu des cadavres. "De toute évidence, ils souffrent d'un manque cruel de nourriture", souligne l'association.

Après avoir constaté les faits sur place, une représentante du refuge s'est entretenue avec des voisins. Ces derniers auraient déconseillé d'approcher le terrain boueux et jonché de détritus sans la présence de policiers comtpe tenu de la mauvaise réputation du propriétaire. Deux têtes d'animaux (un bélier et un bouc) sont accrochés à une barrière de chantier, en guise de décoration", déplore le communiqué.

"Un environnement chaotique et extrêmement sale"

Après constatation d'un agent de la police de Mons, le bourgmestre a donné ordre de saisir l'ensemble des animaux présents sur le terrain. L’échevine du bien-être animal de la ville de Mons.

Des soigneurs d'Animaux en péril et des professionnels des refuges Le Rêve d'Aby et Help Animals se sont rendus sur les lieux le vendredi après-midi, escortés par la police, pour secourir les animaux. "Arrivées sur place, les équipes découvrent effectivement un environnement chaotique et extrêmement sale. Des animaux pataugent dans la crasse, la boue et les détritus. Les lieux peuvent être assimilés à une décharge à ciel ouvert. Une caravane et deux tentes en piteux état terminent le pitoyable décor. Une trentaine de poules, coqs, 2 oies, 6 moutons et 2 boucs y déambulent à la recherche désespérée de nourriture".

L'individu peut être envoyé devant le tribunal correctionnel

D'abord emmenés au refuge d’Animaux en Péril à Meslin l’Evêque les animaux ont été répartis au sein des refuges du Rêve d’Aby, d’Equichance, d’Help Animals et d’Animal sans Toi..t. Selon Animaux en Péril, les rapports vétérinaires constatent une extrême maigreur des animaux, des poules en hypothermie et des moutons infestés de parasites.

Un procès-verbal a été dressé par la police pour infraction au Code wallon du Bien-être animal. Le propriétaire pourra être poursuivi au pénal ou administrativement. Le Parquet pourrait renvoyer l’individu devant le tribunal correctionnel où il risque une peine de prison. Si le Parquet ne poursuit pas, la main reviendra alors au fonctionnaire sanctionnateur qui pourra infliger une amende pouvant aller jusqu’à 100.000 euros, mais également un retrait de permis de détention d’animaux, précise Animaux en Péril.

Jemappes: une quarantaine d'animaux
 Jemappes: une quarantaine d'animaux
 Jemappes: une quarantaine d'animaux
 Jemappes: une quarantaine d'animaux
©Animaux en Péril

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce lundi 18 janvier ?

RTL Info

A lire aussi

La zone de police boraine accentue les contrôles routiers avec deux nouveaux radars: voici où ils se situent Un conducteur de quad défiguré par un câble sciemment tendu entre deux arbres: un appel a témoins est lancé Un incendie se déclare dans une maison près de Tournai: les habitants doivent être relogés Gilly: lors d'une intervention dans une maison, les pompiers découvrent des plantations de cannabis Gilly: il écope de 6 ans de prison pour tentative d'assassinat sur le nouvel amoureux de son ex

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?