44 cas du variant britannique confirmés dans une maison de repos à Vedrin

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Selon nos informations, des infections au variant britannique du Covid-19 ont été détectées dans une maison de repos en Wallonie.

Selon nos informations, 37 résidents et 7 membres du personnel d'une maison de repos à Vedrin (province de Namur) ont été infectés par le virus britannique du coronavirus. L'agence pour une vie de qualité (AVIQ) a demandé un séquençage afin de déterminer s'il s'agissait du vraiment britannique et les résultats sont parvenus hier à la directrice. "C'est bien le variant britannique qui nous atteint", nous a indiqué la directrice. L’AVIQ évoque cependant de son côté 2 cas positifs au variant britannique. Le reste des échantillons seraient toujours en cours d’analyse.

À l'heure actuelle, on ignore encore comment le variant est arrivé. Selon la directrice de la maison de repos, pas de retour de vacances parmi les membres du personnel. Tous les résidents ont reçu la première dose du vaccin le 13 janvier dernier. Or, il faut plusieurs jours avant que le vaccin soit efficace. Une centaine de résidents sont présents au sein de cette maison de repos. 

"On n'avait jamais été atteint depuis mars donc c'est un petit peu le coup de massue sur la tête", confie la directrice. Heureusement, aucun des résidents ne présente de symptômes sévères. 

44 cas du variant britannique confirmés dans une maison de repos à Vedrin

Depuis quelques jours, il existe des suspicions de contaminations à ce nouveau variant sur le territoire belge. Quelques écoles avaient, préventivement, fermé leurs portes en raison de suspicion.

En raison d'une "propagation exponentielle" de cas de coronavirus parmi les élèves et enseignants de l'école primaire du Tilleul à Ans, en province de Liège, l'établissement restera fermé dès mercredi jusqu'au 29 janvier.

L'agence pour une vie de qualité (Aviq) a décidé de fermer l'école pour dix jours jusqu'au 29 janvier: "Depuis hier, on connaît vraiment une propagation exponentielle au sein de l'équipe. Par rapport à tous les éléments transmis, on sait qu'il s'agit d'un variant du virus avec une suspicion, pas encore confirmée, pour le variant britannique". L'agence n'exclut pas de garder l'établissement fermé pour une plus longue durée si la situation l'exigeait. Un dépistage généralisé sera organisé mercredi à Vottem et un second test sera effectué dans sept jours.

RTL INFO avec Michaël Menten

A lire aussi

Coronavirus: le variant britannique est-il plus mortel ? Tamines: deux malfrats armés braquent un magasin, l'un d'eux a été arrêté Courrière: deux chevaux percutés par un train, le trafic ferroviaire interrompu La vaccination ne fait pas l'unanimité auprès du personnel des maisons de repos: "On atteint rarement les 50% d'adhésion"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?