Affaire Nethys: au tour de Stéphane Moreau d'être interpellé par la police, se dirige-t-on vers un dénouement ?

Trois anciens managers de Nethys, Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer ont été interpellés vendredi matin par l'Office central de répression de la corruption, a indiqué le procureur général du parquet de Liège, Christian De Valkeneer. Vendredi vers 13h00, des auditions étaient toujours en cours. Mercredi, c'était l'homme d'affaires liégeois François Fornieri qui était arrêté. Il a passé la nuit en prison après une très longue audition.

Les interpellations se multiplient dans le cadre de l'enquête sur le nébuleux dossier Nethys. Vendredi matin, c'était au tour de Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer, trois ex-managers de l'intercommunale liégeoise d'être interpellés par l'Office central de répression de la corruption. Les trois anciens dirigeants du groupe liégeois Nethys vont, à tour de rôle, être auditionnés. Mercredi, François Fornieri, Pierre Meyers et Jacques Tison avaient été interpellés par les enquêteurs.

Où en est-on vendredi midi ?

Après deux longues journées d'auditions, le procureur général du parquet de Liège indiquait jeudi soir que l'homme d'affaires liégeois François Fornieri était placé sous mandat d'arrêt pour détournement par personne exerçant une fonction publique et abus de biens sociaux. Vendredi matin, le procureur général a également indiqué que Pierre Meyers, "a été placé sous mandat d'arrêt jeudi soir du chef des mêmes inculpations que monsieur Fornieri". Il précise également que Jacques Tison a quant à lui, été libéré sous condition "et inculpé du chef des mêmes préventions que monsieur Fornieri". Quant à Stéphane Moreau est les autres managers de Nethys, ils sont toujours auditionnés, sans doute au niveau de la police judiciaire de Liège:

De quelle affaire parle-t-on ? Se dirige-t-on vers un dénouement ?

C'est assez compliqué... Car il n'y a pas une affaire Nethys, mais un gros dossier avec plusieurs 'affaires'. Celle qui concerne les récentes interpellations débute en octobre 2019. Elle porte sur les indemnités, soi-disant de rétention, qui sont accordées aux trois managers de Nethys. Ces indemnités de plusieurs dizaines de millions d'euros au total ont été approuvées en 2018, par le conseil d'administration de Nehtys, dans des conditions très douteuses, car en huis clos, sans doute pour en dissimuler l'attribution. En octobre 2019, la justice apprend cette manigance et enquête. Elle avait déjà questionné plusieurs personnes, mais jamais les principaux intéressés, qui sont donc les membres du comité de rémunération (Fornieri, Tison et Meyers) et les trois managers de Nethys (Moreau, Heyse, Bayer). Vers où se dirige-t-on ? C'est le monde politique qui a accordé trop de pouvoir à Stéphane Moreau, profitant des généreuses rétributions des nombreux comités de secteur où des politiciens étaient payés à ne rien faire. L'affaire Nethys va-t-elle remonter jusqu'à eux ? Il faudra encore attendre un certain temps, hélas :

Agence Belga

A lire aussi

Stéphane Moreau est incarcéré à la prison de Lantin Affaire Nethys: le parquet demande un renouvellement du mandat d'arrêt à l'encontre de Stephane Moreau et Pol Heyse

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?