Coronavirus - Les voyages non essentiels interdits jusqu'au 1er mars: qu'est-ce qui est considéré comme "ESSENTIEL"?

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Ce vendredi soir, le comité de concertation a décidé d'interdire les voyages non essentiels depuis et vers la Belgique du 27 janvier au 1er mars. Si vous voyagez, vous devez remplir une déclaration sur l'honneur qui indique en quoi votre déplacement est essentiel. Le document doit s'accompagner de preuves. Vous êtes nombreux à nous demander ce qui est considéré comme "essentiel". Vous retrouvez dans l'article les motifs partagés par les autorités.

Les déplacements du 27 janvier au 1er mars à des fins récréatives/touristiques depuis et vers la Belgique seront interdits, a décidé le comité de concertation ce vendredi. Cela signifie qu’il sera uniquement permis de se déplacer depuis et vers la Belgique pour des déplacements essentiels.

Dans le cas de ces voyages essentiels, le délai à partir duquel il faut se conformer à un double test et à la quarantaine reste de 48h passées à l’étranger. La quarantaine passe, elle, à 10 jours.

Une déclaration sur l'honneur à présenter à la police

Les personnes qui traversent la frontière de part et d'autre devront présenter une déclaration sur l’honneur que le voyage était essentiel. "On va rédiger ce formulaire maintenant. On va le publier sur les sites web, pas seulement du ministère de l'Intérieur, mais également sur les autres sites web", a indiqué vendredi soir Annelies Verlinden (CD&V), ministre de l'Intérieur.

"La déclaration sur l'honneur doit être liée au "Passenger Location Form" (ndlr: le formulaire de localisation) des passagers et être étayée par les documents nécessaires", précise encore le site internet du centre de crise.

De nombreuses questions: qu'est-ce qui est essentiel?

Face à cette décision du comité de concertation, de nombreux témoins ont appuyé sur notre bouton orange Alertez-nous pour savoir ce qu'était exactement un voyage essentiel. "J'ai l'habitude de faire mes courses en France. Est-ce considéré comme de l'essentiel? Ce n'est pas un voyage vu que ce n'est que quelques heures", a par exemple demandé Rachele. "Je veux retourner dans mon pays pour rendre visite à ma mère. Je ne l'ai pas vue depuis un an et elle est malade. Est-ce essentiel ou pas?", nous a interrogé Runya.

Vous retrouvez ci-dessous les motifs qui peuvent être invoqués pour justifier un voyage essentiel. Il s'agit de la liste publiée par le ministère de la Santé.

Voici TOUS LES TYPES de voyage considérés comme essentiels selon les autorités

  • Raisons familiales impérieuses

- Regroupement familial.
- Visites à un conjoint ou partenaire qui ne vit pas sous le même toit, dans la mesure où des preuves plausibles d'une relation stable et durable peuvent être fournies.
- Déplacements liés à la co-parentalité.
- Voyages pour des mariages civils et religieux, funérailles ou crémations (des alliées ou proches).

  • Raisons médicales

- Les déplacements pour des raisons médicales et la poursuite d'un traitement médical.
- Assistance à une personne plus âgée, mineure, handicapée ou vulnérable.
- Visite à des proches en soins palliatifs.

  • Raisons d'étude

- Les voyages des élèves, étudiants et stagiaires qui participent à un échange dans le cadre de leurs études.
- Les chercheurs ayant un contrat d'hébergement.

  • Frontaliers

- Déplacements liés à la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées en Belgique.

  • Raison professionnelles pour l’exercice de l’activité professionnelle

Une procédure est prévue pour les voyages professionnels: l'employeur doit remplir un formulaire BTA, le voyageur doit indiquer les détails du BTA sur le PLF (Passager Locator Form), sur base des détails et de l'évaluation sur le PLF il est décidé si la personne doit se mettre en quarantaine ou pas.

  • Les soins aux animaux
  • Les déplacements dans le cadre d'obligations juridiques (si elles ne peuvent pas être accomplies de façon numériques)
  • Les réparations urgentes pour la sécurité d'un véhicule
  • Les déménagements

Vous avez séjourné plus de 48h à l’étranger et vous revenez en Belgique?

Vous devez alors remplir le Formulaire de Localisation du Passager (Passenger Location Form) dans les 48 heures avant votre arrivée en Belgique. Le formulaire calculera si vous êtes à haut risque d’avoir été contaminé par le virus.

  • Si vous recevez un SMS, vous êtes à haut risque. Vous devrez observer une quarantaine. Faites-vous tester le premier et le septième jour de votre quarantaine. Vous recevrez un code par sms à cet effet. 
    • Si votre test du septième jour est négatif, votre quarantaine est levée après 7 jours. Restez encore particulièrement prudent pendant les 7 jours suivants.
    • Si votre test du septième jour est positif, vous devez vous placer en isolement. Restez encore 10 jours à la maison.
  • Si vous ne recevez pas de SMS, vous n’avez pas besoin de faire de quarantaine.

Qu'est-ce qui est prévu pour les non-résidents?

Voici ce que stipulent les autorités: le Comité de concertation souhaite que tout non-résident qui voyage vers la Belgique, se fasse à nouveau tester à son arrivée en Belgique, en plus du test négatif obligatoire préalable à son départ. Il pourra s’agir d’un test PCR ou d’un test antigénique rapide. Le Comité de concertation demande à la Conférence interministérielle Santé publique, à la Taskforce Testing et au Commissariat COVID-19 de concrétiser ce point.

Et pour les voyageurs du Royaume-Uni, de l'Afrique du Sud et de l'Amérique du Sud?

Voici ce qui est prévu par les autorités: à partir du lundi 25 janvier, tous les voyageurs entrant dans notre pays en provenance du Royaume Uni, de l’Afrique du Sud ou de l’Amérique du Sud devront obligatoirement respecter une quarantaine de dix jours et réaliser un test PCR le premier et le septième jour de cette quarantaine. 

Je passe par la France pour revenir en Belgique, dois-je passer un test?

Via notre bouton orange Alertez-nous, un témoin nous a indiqué qu'il était en Espagne et devait rentrer en Belgique en voiture. "Dois-je réaliser le test PCR pour traverser le territoire français?", nous a-t-il demandé. La réponse est oui.

Voici les règles en vigueur en France à ce sujet: les frontières avec l’Union européenne restent ouvertes. Les voyageurs en provenance des États-membres de l’Union européenne, ainsi que d’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse, peuvent aller en France métropolitaine. Les voyages non essentiels sont cependant déconseillés. De plus, la France a annoncé l’obligation de présenter, à partir du 24 janvier, un test PCR négatif de moins de 72 heures pour entrer sur son territoire. Une obligation qui ne concerne toutefois pas les travailleurs transfrontaliers ni les transporteurs routiers.

Des questions restent en suspens

Malgré la diffusion par les autorités de ces motifs essentiels, vous êtes nombreux à ne pas trouver réponse à vos questions. "Le déplacement de ma sœur qui doit venir d’Italie chez sa fille du 15 février au 1er mars pour la naissance de son premier petit-fils est-il considéré comme non essentiel?", nous a par exemple demandé Paola. "Posséder une résidence secondaire en France et s'y rendre pour effectuer des travaux, est-ce considéré comme des vacances, un voyage non essentiel?", nous a interrogé Maria. "Et pour les Belges déjà à l'étranger qui reviennent après le 27 janvier, notre voyage devait-il être essentiel?", nous ont demandé plusieurs personnes.

Nous chercherons à répondre à ces questions dans les heures à venir et à mettre à jour notre article dès que possible.

Il ne faut pas oublier comment cette pandémie a été lancée en Europe

Vendredi soir, le ministre de la Santé publique a présenté la raison principale pour laquelle la décision d'interdire les voyages a été prise. "Je crois qu'il ne faut pas oublier comment cette pandémie a été lancée en Europe. C'est à partir des vacances de ski que le virus s'est répandu partout. Donc le grand danger maintenant, c'est que les gens qui vont en vacances reviennent avec toutes sortes de variantes du virus, qui sont peut-être plus dangereuses et plus contagieuses", a déclaré vendredi soir Frank Vandenbroucke (sp.a).

RTL INFO

A lire aussi

Réouverture probable des salons de coiffure: quelles conditions devrez-vous respecter? Pas de vacances de sports d'hiver: la Belgique interdit les voyages non-essentiels jusqu'au 1er mars Nouvelles mesures en Belgique: voici les 4 dates à retenir Le dernier mot du Premier ministre est pour LES JEUNES: "Nous vous demandons un dernier effort" Coronavirus en Belgique - Bilan du jour: voici les chiffres Interdiction de voyager: "Il y aura la police sur les routes, dans les aéroports et les gares", avertit la ministre de l'Intérieur Voyages non essentiels interdits: que pouvez-vous faire si vous avez réservé des vacances à l'étranger? Traverser la frontière pour faire ses courses, est-ce un voyage essentiel? Oui à UNE CONDITION Voyages interdits: vous avez réservé pour les prochaines vacances, allez-vous être remboursé? Coronavirus - Seuls les voyages essentiels autorisés à partir de ce mercredi: voici l'attestation à remplir

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?