Traverser la frontière pour faire ses courses, est-ce un voyage essentiel? Oui à UNE CONDITION

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Les déplacements du 27 janvier au 1er mars à des fins récréatives/touristiques depuis et vers la Belgique seront interdits, a décidé le comité de concertation ce vendredi. Faire ses courses, est-ce considéré comme un voyage essentiel? Selon nos informations, c'est oui, mais à condition d'habiter à maximum 20 kilomètres de la frontière.

Du 27 janvier au 1er mars, il sera uniquement permis de se déplacer depuis et vers la Belgique pour des déplacements essentiels. Les voyages à des fins professionnelles et humanitaires ou pour des raisons familiales bénéficieront d'une exception. Via le bouton orange Alertez-nous, vous êtes nombreux à nous demander si vous pouvez traverser la frontière pour aller faire vos courses étant donné que vous habitez juste à côté d'un autre pays.

Petra De Sutter, Vice-première ministre, en charge des Entreprises publiques et de la Fonction publique (Groen), a répondu à cette question sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche. "Si on habite dans les régions frontalières, oui. Si on l'habitude de faire ses courses de l'autre côté de la frontière, il n'y a pas de souci, a-t-elle expliqué. Si bien sûr, on vient de l'autre côté de la Belgique pour aller en France, ce ne serait pas essentiel. Il faut bien regarder ce qui est possible ou non. On n'a pas voulu rendre la vie plus difficile pour les gens qui vivent vraiment dans les communes frontalières, les zones frontalières".

Une condition plus précise: habiter dans un rayon de 20km autour de la frontière

La question a encore été abordée dans le RTL INFO 19H. Notre journaliste Céline Gransard a contacté les autorités pour répondre à votre question. Selon nos informations, une condition plus précise a été décidée: il faut habiter à maximum 20 kilomètres de la frontière. Autrement dit, si vous habitez à Bruxelles, il n'est pas question d'aller faire vos courses en France ou aux Pays-Bas. Cette règle vaut pour toutes les activités autorisées en Belgique (supermarchés, magasins de vêtements, etc.). En revanche, il est fortement déconseillé de traverser la frontière pour se rendre dans une activité interdite chez nous (un salon de coiffure par exemple).

Attention aux règles françaises

Rappelons que l'interdiction de voyage est une règle belge. Lorsque vous entrez sur le territoire français, vous devez également vous conformer aux règles françaises.

Comme l'indique le site des Affaires étrangères belges, la France déconseille les voyages non essentiels. "De plus, la France a annoncé l’obligation de présenter, à partir du 24 janvier, un test PCR négatif de moins de 72 heures pour entrer sur son territoire", indique nos Affaires étrangères.

Cette obligation de présenter un test négatif ne s'applique pas aux travailleurs transfrontaliers, aux transporteurs routiers et aux habitants frontaliers. "Les personnes habitant à la frontière franco-belge [...]  ne doivent pas obligatoirement se placer en quarantaine ni réaliser un test Covid-19. [...] Ces personnes sont autorisées à se déplacer de part et d’autre de la frontière pour se rendre sur leur lieu de travail ou accomplir leurs activités habituelles ou occasionnelles de proximité (ex: faire ses achats, rendre visite à un membre de sa famille ou connaissance, visite médicale, activité récréative…)", précisent encore les autorités.

Reste à savoir si la police française utilise la même règle des 20 kilomètres pour définir un frontalier...

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 24 janvier ?

RTL INFO

A lire aussi

Les voyages non essentiels interdits jusqu'au 1er mars: qu'est-ce qui est considéré comme "ESSENTIEL"? "Même quand on dit que c'est vivement déconseillé, hélas, une minorité de gens s'en fout": Frank Vandenbroucke sur les voyages à l'étranger Interdiction de voyager: "Il y aura la police sur les routes, dans les aéroports et les gares", avertit la ministre de l'Intérieur Voyages non essentiels interdits: que pouvez-vous faire si vous avez réservé des vacances à l'étranger? Voici l'aide prévue par Pierre-Yves Jeholet pour les élèves qui n'ont pas d'ordinateur: 75€ de prime et 10 millions € pour les écoles

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?