Des mineurs passent la nuit en cellule après une "fête clandestine": les parents sont choqués

Des mineurs passent la nuit en cellule après une "fête clandestine": les parents sont choqués

Sept mineurs d'âge ont été interpellés samedi soir lors d'une "lockdown party" (fête clandestine) à Kapellen, près d'Anvers. Ils ont passé la nuit au poste de police avant de comparaître devant le juge de la jeunesse dimanche matin, a indiqué lundi un juge anversois, confirmant une information de VRT NWS. Les parents des mineurs dénoncent le comportement de la police et du parquet, qu'ils jugent disproportionné par rapport aux faits.

Il existe cependant "des directives claires" du ministère public et la police les applique, explique Luk Versteylen, également juge de la jeunesse à Anvers. "Le procureur peut envoyer les jeunes devant le juge de la jeunesse quand ils sont interpellés lors d'une 'lockdown party', s'il y a eu des problèmes lors de l'arrestation ou si les jeunes étaient en état de récidive." Les mineurs ont d'abord été interrogés par la police durant la nuit, puis renvoyés devant le juge de la jeunesse dimanche matin. "Sept jeunes qui ont dû être entendus, tout comme leurs parents, cela peut facilement prendre quelques heures", ajoute Luk Versteylen. Le juge a finalement décidé d'une assignation à résidence des mineurs pendant un mois, entre 18h et 7h du matin.

Coronavirus en Belgique: où en est l'épidémie ce lundi 15 février ?

A lire aussi

Trente jeunes reçoivent une amende de 250€ pour un rassemblement sur la place Saint-Pierre de Gand

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?