Vandenbroucke pas opposé à recourir aux généralistes, mais dans une phase suivante

Vandenbroucke pas opposé à recourir aux généralistes, mais dans une phase suivante

(Belga) Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, n'est pas opposé à recourir aux médecins généralistes pour vacciner la population contre la covid-19 mais dans une phase ultérieure, a-t-il répondu mardi en commission de la Chambre en réponse à de nombreuses questions.

La demande a été plus particulièrement portée, et parfois vivement, par plusieurs partis francophones qui ont relayé les doléances des médecins généralistes face à la lenteur du processus de vaccination. "Je ne suis par fermé à un débat sur le rôle des généralistes mais dans un stade ultérieur", a expliqué M. Vandenbroucke. Actuellement, les conditions de la campagne de vaccination empêchent l'implication des cabinets des généralistes. Les vaccins sont contenus dans des flacons à doses multiples, ils doivent être conservés dans des conditions particulières et il n'est pas possible de livrer tous les cabinets. "C'est la raison pour laquelle toutes les personnes habitant en Belgique devront être invitées à la vaccination dans un modèle collectif", a ajouté le ministre. M. Vandenbroucke ne souhaite pas rendre la vaccination obligatoire. "L'obligation ne va pas résoudre notre problème. On doit continuer à convaincre", a-t-il souligné. Selon une enquête menée par Sciensano en décembre, il restait de nombreuses personnes hésitant à se faire vacciner voire refusant, surtout à Bruxelles et en Wallonie (respectivement 29% et 16% dans la capitale, et 31% et 21% dans le sud du pays). (Belga)

Agence Belga

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?