En une semaine, Habiba et sa belle-sœur ont été chacune victime de faux billets à Bruxelles: faut-il s'inquiéter?

En une semaine, Habiba et sa belle-sœur ont été chacune victime de faux billets à Bruxelles: faut-il s'inquiéter?

Habiba, une habitante de Schaerbeek, a été victime de faux billets. Dans la même semaine, sa belle-sœur, a connu la même mésaventure dans une autre commune de Bruxelles. Pourtant, les chiffres montrent que le phénomène est à la baisse.

"Il y a de faux billets qui circulent", nous fait savoir Habiba via le bouton orange Alertez-nous. Cette Bruxelloise en a fait l'expérience à ses dépens. Un mercredi de février, elle se rend dans une pharmacie située à Schaerbeek, en région bruxelloise. Elle effectue une course pour sa mère âgée. La pharmacienne lui remet 32 euros, explique-t-elle. Un billet de 20 euros, un autre de 10 ainsi que de la monnaie.

"C'est flagrant"

Quelques jours plus tard, le samedi, Habiba est de retour chez sa mère. Cette dernière lui demande d'acheter du pain et lui confie le billet de 20 euros, celui-là même que la pharmacienne lui avait remis quelques jour plus tôt. Alors que Habiba règle le montant au boulanger, celui-ci s'emporte: "C'est flagrant !". La Bruxellois détaille: "Il a commencé à me crier dessus." Habiba lui explique qu'elle est de bonne volonté et qu'elle ignore qu'elle a un faux billet entre les mains. "Quand il me l'a montré, c'était vraiment un faux billet. Pour un commerçant, c'est flagrant. Le billet était un peu délavé, il n'y avait pas de ligne argentée. Le boulanger m'a conseillé de retourner chez la pharmacienne."

Colère chez la pharmacienne

De retour chez la pharmacienne, Habiba lui expose le problème et demande à ce que les caméras de surveillance soient vérifiées. "La pharmacienne m'a dit qu'elle ne pouvait rien faire pour moi. Elle m'a dit qu'elle avait de toute façon une assurance contre les faux billets." Excédée par le manque de coopération, Habiba dit avoir jeté le billet chez la pharmacienne. "A ce moment-là, j'étais fâchée. J'aurai dû garder le billet. Je n'ai pas pensé à appeler la police."

Au début, il a nié, il ne voulait pas reprendre ce faux billet

L'histoire aurait pu s'achever-là, mais quelques jours plus tard, la belle-sœur de Habiba aurait vécu des faits similaires au marché de la chaussée d'Anvers, toujours en région bruxelloise. Habiba narre: "Ma belle-sœur s'est rendue chez un commerçant de légumes. Il lui a rendu 15 euros (un billet de 10 euros et un de 5 euros). Elle s'est rendue ensuite chez un autre commerçant avec le billet de 5 euros, et il lui a dit: "Madame, c'est un faux billet!". Elle est retournée directement chez le commerçant de légumes. Au début, il a nié, il ne voulait pas reprendre ce faux billet. Elle a alors menacé d'appeler la police présente sur place. Le commerçant a finalement accepté d'échanger le billet."

Pas de suite donnée

La belle-sœur n'a pas la présence d'esprit à ce moment-là de vérifier si le billet de 10 euros était également un faux. Une fois à la maison, elle vérifie. C'est un faux! "Là ce n'était plus un hasard. Avec le billet de 5 euros, on aurait pu se dire que le commerçant était aussi victime. Elle y est retournée et le commerçant a échangé le billet à nouveau", raconte-t-elle.  Ni Habiba, ni sa belle-sœur n'ont porté plainte. Si Habiba nous a contactés c'est pour dit-elle "que l'information circule et que les gens fassent attention." La Bruxellois dit désormais vérifier à deux fois les billets qu'elle a entre semaines.

Rubrique faits divers

Il y a un mois, le 11 février dernier, un homme était interpellé à la gare de Bruxelles-Midi en possession de 2.500 faux billets et de divers produits chimiques. L'individu est soupçonné d'avoir arnaqué de nombreuses personnes en usant de la technique appelée "wash-wash", destinée à faire croire qu'il est possible de multiplier les billets de banques via un procédé chimique. Le montant de cette escroquerie est estimé à 100.000 euros, selon la police fédérale. Le suspect s'est vu confisquer son matériel. Il a été interrogé puis relaxé après audition.

Alors, doit-on pour s'inquiéter d'une recrudescence de faux billets sur notre sol ? Pas si l'on en croit les derniers chiffres de la Banque nationale de Belgique (BNB) publiés fin janvier, le nombre de billets contrefaits découverts sur notre territoire est en baisse. Cette tendance est en cours depuis 2016.

Le nombre de faux billets découverts en baisse

Au total, 17.318 billets contrefaits ont été découverts en 2020 soit près d'un tiers de moins qu'en 2019. La BNB explique en partie cette baisse en raison de la crise du coronavirus. "Le volume de paiement a fortement baissé quel que soit le mode de paiement. Cela s'est aussi traduit par une forte baisse des faux billets détectés", explique-t-on.

Les billets de 20 et 50 euros restent les coupures les plus contrefaites et cela depuis des années. Ils représentent près de 7 et 10% des faux billets. La BNB explique encore que le nombre de faux billets reste infime par rapport aux vrais billets en circulation. Pour l'ensemble de la zone euro, il s'agit de 17 faux billets par million de billets authentiques. Dans le monde, environ 460.000 faux billets en euros ont été découverts soit une baisse de 17,7% par rapport à 2019.

Remettre le billet dans le circuit constitue un délit

Alors, que faire si vous êtes en possession d'un ou de faux billets? Febelfin, la Fédération belge du secteur financier, préconise de se rendre immédiatement au bureau de police le plus proche. "Expliquez aux agents où vous avez reçu ce faux billet et de qui. Cela permettra à la police d’identifier les contrefacteurs." Pour rappel, remettre le billet dans le circuit constitue un délit. Autre possibilité que le bureau de police, remettre le billet à votre banque. "Elle le transmettra à la Banque Nationale de Belgique où le billet sera examiné."

Malgré cela, rien de plus contraignant que de se retrouver avec un faux billet entre les mains. Il suffit d’appliquer la règle "toucher, regarder, incliner".

Toucher - Un billet de banque n’est pas imprimé sur du papier classique. "Il est ferme et craquant au toucher. Il présente des effets de relief à certains endroits. C’est l’encre que vous sentez", rappelle Febelfin.

Regarder - Avec la lumière, il est possible de jouer avec la transparence. Trois éléments doivent y apparaître: "Le filigrane (colonne blanche à gauche) contient un portrait de la princesse Europe. Toujours dans le filigrane figure la valeur du billet. Pour un billet de 5 euros, c'est donc le chiffre 5 qui apparaît. Au milieu du billet vous apercevez un fil de sécurité."

Enfin, Incliner le billet peut s'avérer rutile également. "La bande argentée (à droite du billet) fait apparaître un portrait d’Europe", rappelle également La fédération belge du secteur financier. "La valeur du billet en bas à gauche change de couleur."

A lire aussi

Tom a failli vendre ses deux vélos pour 2.200 euros en FAUX BILLETS: "Trois hommes sont venus chez moi" Ses billets considérés comme "suspects": Alex en colère contre la machine des dépôt d'ING Désagréable surprise pour un Belge à un distributeur de billets en Espagne: "On m'a taxé de 2,95€" Roberta en colère à Uccle: le distributeur de billets ne lui donne pas ses 170€ MAIS son compte est débité Nathalie met en garde contre une arnaque "bien rodée" à la mutuelle: "Il s'est présenté comme 'MAÎTRE', ça stresse un peu"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?