Impossible de se connecter sur MyHealthViewer.be, le site qui informe des malades chroniques inscrits pour la vaccination Covid

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

La vaccination des plus de 65 ans bat actuellement son plein. A partir de ce mois d'avril, viendra le tour des personnes âgées de 18 à 65 ans à comorbidités (diabète, cancer, maladies cardiaques et pulmonaires, ...). Un million et demi de personnes sont concernées par cette phase, selon Sabine Stordeur, membre de la taskforce Vaccination.

Les personnes concernées par cette phase sont inscrites dans une liste complétée au fur et à mesure par les médecins des patients. Cette liste est présente sur les sites des mutualités et le site info-coronavirus.be. Une liste reprenant le nom des personnes touchées est présente sur le site des mutualités mais également sur le site info-coronoavirus.be à la rubrique vaccination.

Un peu de patience, le trafic diminue progressivement

A partir de ce 8 avril, il devrait être possible de vérifier que vous êtes sur la liste en consultant le site www.myhealthviewer.be. Pourtant, depuis ce matin, le site est inaccessible. "Le site myhealthviewer.be est saturé on ne sait plus y accéder", nous écrit un lecteur. "Le site ne répond déjà plus", s'énerve un autre. 

Le site est surchargé de visites. "On est confronté à des milliers de gens qui veulent accéder à l'application. Habituellement, on a environ 50 personnes qui sont simultanément dans l'application, à présent on en compte 2.000 voire 2.500", nous a expliqué Remi de Brandt, gestionnaire de projet au collège intermutualiste. Il est demandé aux patients à risque de patienter avant de se connecter sur la plateforme. "Vous pourrez y revenir demain et dans le courant de la semaine", nous précise le gestionnaire. 

Le site permet à toute personne de 18 ans et plus de connaître sa date de vaccination. Il permet aussi de vérifier si vous êtes patient à risque pour pouvoir être vacciné prioritairement. 

RTL INFO

A lire aussi

Les cours de rattrapage ont plus de succès que d'habitude à cause de la crise sanitaire: "C'est compliqué de se motiver chez soi" La règle a changé, les hôpitaux ne peuvent plus vacciner leurs patients à hauts risques: "C'est dommage, on était prêt à le faire" Covid long: Krystal ne se déplace plus comme avant et a "l'impression d'avoir de la plasticine dans les poumons" Etude alarmante sur les séquelles psychiatriques ou neurologiques du covid: "Les complications graves, c'est de l'ordre de 1 à 2%", rassure ce neurologue Vaccin Johnson & Johnson: pas de lien établi à ce stade entre thromboses et l'injection

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?