L’Aventure Parc de Wavre fermé depuis ce matin: toutes les activités d’accrobranche assimilées à des parcs d’attraction

L’Aventure Parc de Wavre fermé depuis ce matin: toutes les activités d’accrobranche assimilées à des parcs d’attraction

C’est l’étonnement et la déception pour le patron de l’Aventure Parc. Il a été averti hier soir par mail par la police de Wavre qu’il était contraint de fermer son activité dès ce mercredi matin. La raison ? Une instruction venue d’en haut, du gouverneur de la Province du Brabant wallon. Sur base de l’article 8 de l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020, le parc est désormais considéré comme un parc d’attraction.

Une précision du Centre de Crise

"Cette décision on ne la comprend pas du tout. Cela fait 7 mois que le parc est ouvert et tout d’un coup le gouverneur de la Province, sous injonction du ministère de l’Intérieur, donne une interprétation nouvelle à l’accrobranche", dénonce Manoel Visart, le directeur du parc.

En réalité, Gilles Mahieu, le gouverneur de la province, a reçu hier un rapport du Centre de Crise contenant la réponse à une question posée par les gouverneurs de province sur les activités d’accrobranche. Et cette réponse a été claire : il ne s’agit pas d’une activité sportive.

"On avait déjà fermé toutes les activités ludiques récréatives où des contacts rapprochés étaient possibles, il ne reste que l’accrobranche que les gens font un par un ou par bulle. Mais ce n’est pas la même chose qu’un parc d’attraction. Nous ne sommes pas un parc de loisir passif, chez nous les visiteurs font du sport", argumente Manoel Visart.

Prévenir tous les visiteurs et employés

Résultat, la matinée a été extrêmement chargée pour les équipes du parc. "On était complets tous les jours de la semaine. On a dû contacter d’urgence tous nos visiteurs. On attendait aussi des groupes de stages de vacances. On n’a même pas reçu de préavis. Certains n’ont pas pu être averti à temps et se sont présentés ce matin. On n’a pas pu prévenir le personnel à temps non plus. Nous avons 26 personnes sur le payroll et il était impossible de les joindre à temps pour leur dire de ne pas se présenter au travail. C’est une vraie catastrophe."

Tous les parcs wallons devront fermer

Désormais, il envisage ses possibilités de recours. "On regarde ce qu’on peut faire par rapport à ça alors qu’au même moment, d’autres activités sportives restent ouvertes. Des contrôles de police ont vérifié qu’on était en règle au niveau de nos procédures. On ne comprend pas du tout pourquoi le secteur des parcs aventure se fait attaquer comme ça."

Des décisions similaires avaient déjà été prises dans les provinces de Luxembourg et de Liège. Les provinces du Hainaut et de Namur devraient logiquement faire fermer les parcs d’accrobranche également.

Gaëtan Willemsen

A lire aussi

Limelette: la façade d'une maison menace de s'effondrer après un accident "Tu fais moins le malin là": quand nos journalistes testent la nouvelle attraction du parc Walibi (vidéo)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?