Bientôt la fin des factures téléphoniques stratosphériques en dehors de l'Union européenne ? Proximus revoit en profondeur sa manière de calculer le 'roaming'

Bientôt la fin des factures téléphoniques stratosphériques en dehors de l'Union européenne ? Proximus revoit en profondeur sa manière de calculer le 'roaming'

Nous avons plusieurs fois évoqué les mésaventures de Belges traversant la Suisse (qui ne fait pas partie de l'Union européenne, UE) et qui se retrouvaient avec des milliers d'euros de facture téléphonique car ils n'avaient pas coupé l'internet mobile (data) sur leur smartphone. Alain, par exemple, avait reçu une facture de 1.030 euros en 2019

Effectivement, les frais de roaming (le fait d'utiliser son abonnement téléphonique à l'étranger) ont disparu au sein de l'UE, mais pas en dehors. Donc en Suisse mais également aux Etats-Unis, par exemple, utiliser son téléphone belge coûte une fortune. Pour surfer sur l'internet mobile américain, le prix varie entre 6€ par MB chez Orange et 14€ par MB chez Proximus. Et ça va très vite, car une photo uploadée sur Instagram, par exemple, pèse souvent 5 MB. Et pour les vidéos, c'est pire: si vous allez sur YouTube, c'est plusieurs MB par seconde ! Ce qui explique les factures stratosphériques reçues par certains imprudents...

Mais tout ça n'arrivera sans doute plus dans les prochains mois. Effectivement, Proximus a décidé d'adapter sa facturation du roaming en dehors de l'UE. Dès le 1er juillet, l'opérateur historique permettra à tous ses clients mobiles (les particuliers les petites entreprises) qui voyagent en dehors de l'UE de continuer à bénéficier de leur formule tarifaire nationale, moyennant le paiement d'un "Daily Roaming Pass". En bref, ça devient un forfait et non un comptage des MB, minutes et SMS. Et c'est plutôt une bonne nouvelle !

Tout sera automatique

Le pass s'activera automatiquement pour 24h dès que le client effectue un appel, une session data mobile ou envoie plus de deux SMS ou MMS. Dépendant de la zone visitée (A ou B), ce pass coûtera 5,95 euros ou 11,95 euros par tranche de 24 heures d'utilisation du service mobile à l'étranger. "Aucun autre coût ne sera appliqué pour les communications au sein du pays visité ou vers la Belgique si on reste dans les limites de son abonnement mensuel", indique Proximus. En outre, un maximum de 10 Daily Roaming Pass sera facturé par mois. À partir du 11ème jour, il restera actif sans frais supplémentaire pour le reste du mois.

Proximus estime que ces nouveaux tarifs de roaming sont "beaucoup plus avantageux que les prix actuellement pratiqués par les autres opérateurs belges pour une consommation en dehors de l'UE", notamment pour des pays très fréquentés par les Belges, comme la Suisse, le Maroc ou les États-Unis, qui font tous les trois parties de la zone A. Dans cette zone, on retrouve également des pays comme le Canada ou la Turquie, tandis que la zone B regroupe des destinations moins fréquentées telles que le Laos, le Vietnam, le Sénégal, le Congo et le Pérou.

Donc en théorie, c'est fini les mauvaises surprises chez Proximus, et il est probable que les autres opérateurs s'alignent prochainement

Mathieu Tamigniau

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?