Le téléphérique de Namur est ouvert au public

Le téléphérique de Namur est ouvert au public

Le téléphérique de Namur a été inauguré en grande pompe ce samedi matin. Il a été rendu accessible au public à partir de 14h00. L'infrastructure relie la place Maurice Servais à l'esplanade de la Citadelle. Le trajet de 650 mètres et 103 mètres de dénivelé est effectué en un peu plus de trois minutes. À l'heure actuelle, deux wagons de trois cabines pouvant accueillir six personnes sont en fonction. A terme, selon la demande, deux wagons supplémentaires devraient être ajoutés, ce qui portera le débit à 400 personnes par heure, contre 300 actuellement.

Le téléphérique de Namur est ouvert au public

Coronavirus: maximum 2 personnes par cabine, sauf pour les bulles de contact

En raison de la crise sanitaire, seules deux personnes peuvent pour le moment monter à bord de chaque cabine. Il est toutefois possible pour une même bulle d'embarquer à six.

Pour son week-end d'ouverture, le téléphérique est accessible au public samedi de 14h00 à 19h00 et dimanche de 10h00 à 19h00. Il sera ensuite ouvert tous les jours de 10h00 à 17h00. Le prix de base pour un trajet aller-retour pour un adulte est fixé à 6,50 euros. Un abonnement annuel est aussi proposé au tarif de 32,50 euros.

Jusqu'au 16 mai, la billetterie est uniquement accessible aux stations amont et aval. Il sera ensuite possible d'acheter son billet en ligne sur www.telepheriquedenamur.be.

Cette inauguration est l'aboutissement d'un combat de huit ans

Le privilège du premier trajet a été donné samedi au bourgmestre de Namur, Maxime Prévot (cdH), et à la ministre wallonne du Tourisme, Valérie De Bue (MR).

Le téléphérique de Namur est ouvert au public 

"Cette inauguration est l'aboutissement d'un combat de huit ans", a souligné le maïeur. "Ce projet a rencontré de nombreux obstacles, qu'ils soient techniques, juridiques, administratifs ou encore politiques. Mais on a gardé le cap et je pense qu'aujourd'hui le résultat est là". "Le patrimoine doit vivre et non survivre", a ajouté la ministre du Tourisme. "Il doit pouvoir s'adapter aux évolutions de notre société et cette nouvelle infrastructure l'illustre bien".

Les détails financiers du téléphérique

La capitale wallonne a déjà eu un téléphérique entre 1957 et 1997. Situé désormais côté Sambre, le nouvel engin doit constituer un atout touristique supplémentaire mais aussi une solution de mobilité. En 2017, après de longues négociations, le collège communal namurois a attribué le marché public au seul soumissionnaire, à savoir l'association des entreprises Franki, Poma et Labellemontagne.

Le téléphérique de Namur est ouvert au public

La concession, comprenant la maintenance et l'exploitation de l'ouvrage, leur a été octroyée pour une durée de 30 ans à dater de la signature. La redevance payée par la Ville de Namur s'élève à 600.000 euros par an (indexés) à dater de 2021. "Cela ne représente que 0,3% de notre budget communal annuel", a encore précisé Maxime Prévot. "Qui plus est, pendant 15 ans cette dépense sera entièrement couverte par un subside de la Région wallonne".

Belga

A lire aussi

Fernelmont: neufs nouveaux itinéraire créés pour les marcheurs et cyclistes (vidéo) Des "zadistes" occupent l'ancien camping d'Eghezée, ils militent contre la bétonisation du site Avions militaires en soirée au-dessus de Villers-la-Ville: que s’est-il passé ? Maxime Prévot photographié sans masque et sans respect de la distanciation à Namur: son porte-parole explique

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?