Un jeune étudiant de 23 ans condamné après son comportement lors de 'La Boum' au Bois de la Cambre

Bruxelles, ce vendredi matin. Dans la salle d'audience, la présidente demande le silence avant de rendre le jugement. Le jeune homme face à elle est un étudiant dont l'image avait fait le tour des médias et des réseaux sociaux le 1 avril dernier.

Etudiant23

Ce jour-là, il est arrêté par deux policiers en marge de l'événement "La Boum" au Bois de la Cambre. Les forces de l'ordre l'avaient vu jeter des bouteilles en verre en direction de la police montée. Mehdi Abbes est l'avocat de l'étudiant de 23 ans: "On a déjà écrit pas mal sur l'effet de foule et ce qu'il peut faire sur le comportement des individus. Ici, vous avez quelqu'un qui a pu prendre ses responsabilités. Il proposera des modalités de paiement pour indemniser. C'est tout à fait clair." 

Le tribunal nous donne satisfaction

L'étudiant en dernière année d'ingénieur écope finalement d'une peine de travail de 200 heures et de 12.657 euros d'indemnités à payer. Pour la justice, l'individu est responsable du lynchage des policiers et indirectement responsable des blessures sur deux policiers lors de son intervention. Jean-Joris Schmidt, avocat de la zone de police et d'un policier blessé, fait savoir: "Le policier que je défendais a été touché car pour l'instant il y a une vraie 'police bashing' ('campagne de dénigrement') avec toute cette affaire. Or, ces deux policiers faisaient vraiment leur travail et se sont retrouvés blessés malgré tout."

Aujourd'hui, l'étudiant de 23 ans n'a fait aucun commentaire. Son avocat est satisfait du prononcé. "Le tribunal nous donne satisfaction puisqu'il réduit de manière très conséquente les demandes de dommages et intérêts."

Le tribunal de Bruxelles a tenu compte de l'absence d'antécédents judiciaires. Lors du rassemblement du 1er avril, 34 personnes ont été blessées dont 26 policiers et plusieurs chevaux de la cavalerie de la police fédérale.  

A lire aussi

La Boum 1: un étudiant de 23 ans jugé pour coups et blessures envers deux policiers, voici ce qu'a requis le parquet Une vingtaine de plaintes pour violences policières en marge des 'Boums' à Bruxelles La "Boum test" à Bruxelles: l'organisateur annonce qu'il "jette l'éponge" "Boums" au Bois de la Cambre: la police a-t-elle été trop loin? La réaction de Philippe Close

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?