Le barrage d'Eupen forcé d'ouvrir les vannes, PAS de délestage à celui de La Gileppe

Le barrage d'Eupen forcé d'ouvrir les vannes, PAS de délestage à celui de La Gileppe

La gouverneure faisant fonction de la province de Liège, a décidé mercredi par arrêté pris sur la base des recommandations du Centre régional de crise wallon et des différentes disciplines de secours et d'intervention, d'évacuer de façon préventive, plusieurs habitations dans les communes de Limbourg, d'Eupen et de Baelen, a communiqué mercredi son cabinet.

Les personnes concernées sont : les occupants des immeubles situés dans les zones inondées et à risques, les occupants des campings et camps de jeunesse de ces mêmes zones. Les habitants et résidents concernés seront prévenus par la police et installés dans des centres locaux d'accueil. Les jeunes présents dans les camps évacués rentreront à leur domicile.

Cette mesure a été décidée en raison de la crue exceptionnelle de la Vesdre : le barrage d'Eupen n'est pas en mesure de diminuer l'impact de celle-ci. Par conséquent, il faut faire correspondre les restitutions aux débits qui rentrent naturellement dans le barrage, indique le communiqué de la Province. Le délestage a débuté aux alentours de 17 heures. 

Il ne s'agit en aucun cas d'un quelconque dysfonctionnement du barrage, mais bien d'un moyen normal, en cas de crue exceptionnelle, de ne pas mettre en péril l'intégrité de l'ouvrage, a indiqué la gouverneure. Le monitoring avec les services concernés est permanent afin de prendre les mesures de sécurité adéquates.

"Le barrage du lac d'Eupen est surchargé et déleste le surplus d'eau. Etant donné le débit déjà très important de la Vesdre, des débordements supplémentaires seront à craindre dans les régions suivantes ces prochaines heures : Eupen, Membach, Limbourg, Verviers, Pepinster, Trooz, Chaudfontaine et Chênée", peut-on lire dans un communiqué publié sur la page Facebook Info Météo.

Pas de délestage au barrage de la Gileppe

Ce jeudi matin, le centre régional de crise de Wallonie a fait savoir que seul le barrage d'Eupen était concerné par un délestage, et pas le barrage de La Gileppe, qui n'est pas à saturation.
 
"Actuellement seul le barrage d'Eupen est concerné et toujours pas La Gileppe. Les barrages permettent de retenir une partie du débit en excès et de diminuer le débit max d'un cours d'eau. Dans le cas d'Eupen, le processus mis en place est normal en cas de forte crue et permet de préserver l'intégrité de l'ouvrage", a fait savoir le centre de crise.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit. Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.

Agence Belga

A lire aussi

Des trombes d'eau s'abattent sur une partie du pays et causent des dégâts: "On a essayé de sauver ce qu'on pouvait" La maison de Florie "dévastée par des éboulements" en pleine nuit suite aux intempéries à Poulseur: "Je vais avoir besoin d'aide" Inondations à Chaudfontaine: une vingtaine de personnes et le personnel bloqués au Château des thermes "Encore 50 cm et c'est la catastrophe chez moi": Thomas, à deux doigts d'être inondé à Chênée (photos) Pourquoi ne pas avoir vidé le barrage d'Eupen préventivement? L'explication du ministre wallon Philippe Henry

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?