Dans cet internat liégeois, les sinistrés des inondations trouvent un peu de réconfort: c'est le cas de Josiane chez qui "tout est foutu"

Depuis les inondations, certains sinistrés sont relogés chez des proches, mais d'autres n'ont pas cette chance. Des structures sont donc déployées pour les accueillir. À Liège, des chambres sont par exemple mises à disposition dans un internat. RTL INFO a pu suivre de l’intérieur, l’organisation de la vie quotidienne pour une vingtaine de personnes relogées.

Les denrées alimentaires arrivent par caisses entières à l’athénée royale Liège Atlas. Il s’agit de biens de première nécessité utiles pour les personnes isolées ou les familles qui sont relogés en urgence.

"Ici on décharge toute la nourriture qui revient du centre de Fléron. Comme ça, il y a toutes des vivres non-périssables et des fruits qui vont venir ici en cuisine, et je pense que le personnel va venir demain pour cuisiner", explique Patrick, un bénévole.

C’est Marine et Clotilde qui s’occupent de tout déballer avant de tout ranger, tout en continuant de gérer les propositions d’aide.

"Il y a beaucoup de donations, c'est super. On a tout le temps des appels pour voir s'il ne nous faut rien, des gens qui viennent à l'école pour savoir s'il ne faut pas des choses en plus. Franchement, les gens sont super solidaires", explique la jeune bénévole. 

Josiane a tout perdu dans les inondations 

Josiane vient de s’installer dans une des chambre de l’internat. Sa maison est inhabitable depuis jeudi, elle est allée sur place pour se rendre compte de l’étendue des dégâts.

"J'ai pu aller aujourd'hui voir l'état de la maison mais tout est vraiment foutu. Les planchers sont plein de boue. Tout est foutu : le congélateur, la cuisinière, le canapé, la machine à laver, le frigo... tout", se désole la sinistrée. 

Des places encore disponibles

Yamina, la directrice de l’internat, a eu l’idée d’ouvrir tout grand les portes de l’établissement. 46 chambres sont disponibles et la capacité peut encore être augmentée.

"On a des lits, on est au chaud, il y a des douches. On a accès à des cuisines, des sanitaires, des zones de sport pour les enfants qui sont sinistrés, qui ont tout perdu et qui ont surement été traumatisés. Je pense que c'est un endroit au moins réconfortant", déclare Yamina Hasni, directrice de l’Athénée royale Liège Atlas. 

Des places sont encore disponibles au sein de l’internat, notamment des grandes chambres pour accueillir des familles. 

RTL INFO, avec Benjamin Samyn et Emmanuel Tallarico

A lire aussi

Un couple revient pour voir sa maison à Pepinster… mais il n'y a plus rien: "55 ans de notre vie qui part" A Verviers, la bourgmestre craint un gros problème de salubrité et s'attend à devoir reloger un grand nombre d'habitants Dominique a eu 2,50 mètres d'eau dans sa maison à Angleur: elle découvre et évalue les dégâts avec son courtier en assurances Verviers: la bourgmestre affirme qu'on avait assuré à la ville qu'elle ne serait pas inondée Inondations à Liège: des tonnes de débris déposés sur plusieurs centaines de mètres de cette autoroute désaffectée Liège: quatre centres ouverts pour venir en aide aux sinistrés

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?