Coronavirus - Deux semaines avant la rentrée scolaire, où en est la vaccination des plus jeunes ?

Coronavirus - Deux semaines avant la rentrée scolaire, où en est la vaccination des plus jeunes ?

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

La vaccination pour la tranche d'âge des 12-15 ans a démarré le 12 juillet, alors que les 16-17 ans avaient la possibilité dès le mois de juin de pouvoir se faire vacciner. Les adolescents ont-ils profiter de l'été pour recevoir les deux doses du vaccin contre le Covid-19?

Au niveau national, 61% des adolescents ont reçu une première dose de vaccin. Mais les disparités sont grandes entre les différentes régions: seuls 20 % des Bruxellois sont vaccinés alors qu'ils sont plus de la moitié en Wallonie. En Flandre, ils sont 73% des adolescents entre 12 et 17 ans à avoir reçu une dose, et 20% de cette tranche-là est désormais complètement vaccinée. 

Après des débuts timides, les centres de vaccination wallons sont désormais remplis de jeunes adolescents prêts à être vaccinés, constate Lara Kotlar, porte-parole de l’AVIQ, l’agence wallonne pour une vie de qualité. Et de développer:  "Maintenant, il y a 53% des jeunes des 12-17 ans qui ont reçu leur première dose de vaccin. 31% ont déjà reçu leur deuxième dose. On voit effectivement qu'à l'approche de la rentrée, les jeunes commencent à se rendre dans les centres. Il y a eu les vacances. C'est maintenant qu'ils se décident. L'idée de revivre normalement, c'est vraiment important pour eux. Et vous l'aurez entendu: quand vous leur posez des questions, ils sont attentifs à cela. C'est un bon public pour la vaccination. Ils discutent avec leurs parents pour ceux qui doivent le faire. On constate qu'il y a un engouement pour la vaccination en Wallonie."

Dans une interview donnée ce mardi, la ministre de l'Education Caroline Désir insistait sur l'importance de développer des initiatives afin de faire avancer la vaccination chez les plus jeunes. "Il y a des difficultés réelles à Bruxelles. Mais je pense que le secteur de l'enseignement peut jouer un rôle avec des vaccibus, des équipes mobiles qui se rendront dans les écoles pour vacciner, répondre aux questions des élèves et enseignants. C'est peut-être une façon de toucher les familles via les adolescents. Nous allons organiser tout cela dans les prochains jours car nous devons mettre à profit cette période de septembre où les mesures en matière de masque à Bruxelles reste très contraignante. Puis nous évaluerons la situation", avait-elle expliqué.

Benjamin Vandevelde

A lire aussi

Des médecins conseillent d'éviter le sport intensif après la vaccination contre le Covid-19 Coronavirus: seuls 0,2% des personnes totalement vaccinées ont été infectées, selon Sciensano

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?