Inondations: "Sur 36 communes impactées, on a identifié 24.000 bâtiments sinistrés"

Selon un bilan provisoire, 3.600 habitations ont été partiellement détruites ou complètement détruites pour 400 d’entre elles par les inondations de la mi-juillet, a affirmé le ministre wallon du Logement et des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon, au micro de Fabrice Grosfilley ce vendredi matin.

"On a une extrapolation des chiffres du croisement de données que les bourgmestres nous livrent à travers le commissariat ou avec les assurances", a indiqué le ministre wallon du Logement et des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon, au micro de Fabrice Grosfilley ce vendredi matin. L’invité de 7h50 a détaillé les chiffres connus à ce stade en ce qui concerne les dégâts matériels causés par les inondations.

On le sait, les inondations du mois de juillet ont fait énormément de dégâts et ont endommagé des dizaines de milliers de bâtiments. Selon un bilan provisoire, on parle actuellement de 40 à 45.000 bâtiments touchés par la montée des eaux. "A travers toute la Wallonie, 209 communes ont été impactées", a-t-il dit avant de préciser que parmi les neuf communes les plus impactées – comme Trooz, Chaudfontaine ou encore Liège et Rochefort – "3.600 bâtiments ont été partiellement détruits ou détruits totalement, pour 400 d’entre eux."

Vous voyez l’ampleur du défi ?

Sur les 209 communes impactées, certaines l’ont été de façon importante à modérée. "36 communes ont été identifiées, à ce stade, comme très impactées ou moyennement impactées." On parle alors 24.000 bâtiments sinistrés dans ces communes. "Vous voyez l’ampleur du défi ?", a commenté Christophe Collignon.

Pour reloger toutes ces personnes sinistrées, "250 logements vont être acquis sur le marché" pour un budget total de 40 millions d’euros, a-t-il informé. Mais difficile, à ce stade, pour le ministre d'estimer le nombre de personnes qui n'ont pas retrouvé un logement. "Certains ont retrouvé des logements provisoires dans les familles, mais pas encore pour du long terme, dit le ministre. "Les chiffres définitifs, on les verra dans quelques mois voire quelques années." Face à l'ampleur des besoins, le ministre Collignon a décidé d'octroyer une dotation complémentaire de 30 millions d'euros sur ses crédits, en plus des 5 millions déjà engagés, aux communes et provinces affectées ainsi qu'aux services des gouverneurs.

Reloger des sinistrés dans une caserne?

Christophe Collignon s'est ensuite rendu vendredi après-midi à la caserne de Saive et à Blegny-Mine afin d'inspecter les sites et de se rendre compte sur place s'il était éventuellement possible d'y loger des personnes dont le logement a été fort touché par les inondations.

C'est dans le bloc E qu'il est ainsi envisagé d'emménager des espaces pour les personnes dans le besoin à la suite des intempéries. Il est question de 88 logements qui pourraient être réaffectés dans le futur dans le cadre de ce vaste projet de rénovation urbaine une fois les "sinistrés" partis. C'est en effet dans cette partie du bâtiment que la commune envisage de transformer des chambres en auberge de jeunesse ou de créer du logement de grande mixité. "L'objectif de cette visite est de voir si on peut réaffecter des lieux pour venir en aide aux sinistrés, notre philosophie est de trouver tout ce qui est disponible sur le territoire, on a ouvert toutes les palettes du champ des possibles", a expliqué le ministre. "La caserne de Saive présente un double avantage : le premier, c'est que l'on n'est pas très loin des zones impactées et d'autre part les bâtiments sont en relativement bon état".

Le ministre estime que la demande est importante mais difficilement quantifiable. Christophe Collignon a par ailleurs annoncé le versement d'un premier subside régional dans le cadre du dossier relatif à la rénovation de ladite caserne, à savoir 589.000 euros pour l'aménagement de la place de la Haute Saive.

RTL INFO avec Fabrice Grosfilley et BELGA

A lire aussi

Inondations: "Nous plaidons pour une commission d’enquête au niveau fédéral", annonce la coprésidente d’Ecolo Des victimes des inondations pourront bénéficier du chômage jusqu'à la fin de l'année, annonce le ministre Dermagne Inondations: le gouvernement wallon va prolonger une série d'aides financières Peut-on considérer que le système Be-Alert a bien fonctionné pendant les inondations?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?