Des patients plus jeunes et non vaccinés: à Liège, le profil des hospitalisés pour Covid a changé avec le variant Delta

Certains hôpitaux constatent une augmentation des patients Covid dans leurs unités de soins intensifs. C'est le cas du CHR de la Citadelle de Liège qui a décidé de repasser en phase 1 A, autrement dit de réserver 25 % des lits à ce type de malades. Sur place, un profil des patients Covid se dessine : des gens plus jeunes et non-vaccinés.

Actuellement, environ 75% des soins intensifs dédiés au coronavirus sont occupés au sein du CHR de la Citadelle de Liège. 25% des lits des soins intensifs sont réservés pour les cas de Covid. Depuis le début du mois d'août, la hausse est progressive mais constante. Cela explique le passage de cet hôpital en phase 1A. 

"On avait repris l'habitude de travailler avec le Covid comme les autres, qui occupait une petite partie de notre activité. Mais là, si on reçoit de plus en plus de patients qui restent très longtemps, la crainte est que cela impacte à nouveau les différents services de soins", explique Dr François Pitance, médecin aux soins intensifs. À la différence de l'année dernière, les hôpitaux fonctionnent normalement et doivent gérer l'ensemble des autres malades.

Avec le variant Delta, le profil des patients gravement malades a changé. Ils sont plus jeunes et n'ont pas forcément d'antécédents médicaux. "Tous ceux qui sont chez nous sont non-vaccinés. Les patients sont plus jeunes. On voit des patients d'une quarantaine d'années très fortement atteints", éclaire le praticien. 

Il y a quelques jours, une mère de famille non-vaccinée est décédée. "On a malheureusement une dame de moins de 40 ans, mère de 3 enfants mineurs, qui a eu un décès fulgurant lié à un Covid sans grosse comorbidité. C'est un cas très difficile à supporter par les équipes car c'est quelque chose de très lourd", souffle Dr François Pitance.

Entre le 24 et le 30 août, 2.049 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 5 % par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour vendredi matin. Sur la même période, 5,1 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-12 %), portant le bilan à 25.392 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Ce chiffre cache toutefois une différence sensible entre 2020 et 2021. 

RTL INFO avec Samuel Ledoux et Arnaud Serexhe

A lire aussi

Flémalle: un groupe de jeunes crée des troubles et "cherche la confrontation", la commune ferme son parc la nuit Le vaccin peut-il être imposé aux élèves qui partent en voyage scolaire ? Cette question crée des tensions Liège face à un boom des hospitalisations pour coronavirus: "La Cité ardente porte bien son nom, on relâche un peu trop"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?