59 signalements d'abus sexuels reçus par l'Eglise en 2020: c'est autant que les deux années précédentes réunies

59 signalements d'abus sexuels ont été reçus l'an dernier dans les points de contact de l'Eglise catholique. C'est autant que ceux reçus en 2018 et 2019 réunies. Il s'agissait pour la majorité de faits anciens. Un peu plus de la moitié des auteurs connus étaient décédés au moment du signalement, indique l'institution dans un vaste rapport consacré aux abus et publié lundi.

Dix points de contact ont été mis en place en 2012 dans le but de lutter contre ces abus et permettre aux victimes d'être reconnues comme telles. L'an dernier, ces points de contact ont reçu 59 signalements. Près de 60% (35 signalements) de ces signalements concernaient la Flandre, 17 la Wallonie et sept l'archidiocèse bilingue de Malines-Bruxelles.

Dans 46 cas, c'est la victime qui a rapporté les faits, trois fois ils ont été mis au jour par des membres de leur famille et 10 cas l'ont été par d'autres parties. Un cas a été révélé par l'auteur et sa victime.

Seuls trois victimes étaient mineures lors du signalement, deux autres avaient entre 18 et 20 ans, tandis qu'une large majorité d'entre elles avaient plus de 40 ans. Parmi les victimes, 32 étaient des hommes et 27 des femmes. Du côté des agresseurs, 95% étaient de sexe masculin. 

Dans 16 cas, les faits ont eu lieu dans le cadre scolaire, et 18 dans le cadre paroissial. Six victimes étaient enfants de choeur lors des abus.

La moitié des dossiers a pu être close par un arrangement financier (dédommagement entre 1.000 et plus de 25.000 euros). Onze dossiers ont cependant été transmis à la justice car l'auteur était toujours en vie et le délai de prescription pas encore dépassé.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?